Dépêches

Haïti/Sous-traitance : La CATH veut « porter plainte » contre le gouvernement à l’OIT pour violation de la liberté syndicale


dimanche 28 mai 2017

P-au-P, 28 mai 2017 [AlterPresse] --- Le secrétaire général de la Centrale autonome des travailleurs haïtiens (Cath), Fignolé St-Cyr, annonce que son organisation envisage de « porter plainte » contre le gouvernement à l’Organisation internationale du travail (Oit) pour violation de la liberté syndicale des ouvrières et ouvriers des entreprises de sous-traitance.

Fignolé St-Cyr, également membre du Conseil supérieur des salaires (Css), est l’invité de l’émission TiChèzBa, diffusée les samedi 27 et dimanche 28 mai 2017, sur la station en ligne AlterRadio (samedi : 7:00 am, 3:00 pm ; dimanche : 7:00 am, 1:00 pm, 5:00 pm).

Depuis le vendredi 19 mai 2017, un arrêt de travail a été observé par les ouvriers de différentes usines à Port-au-Prince, Carrefour (périphérie sud) et d’autres régions, pour exiger le relèvement à 800 gourdes de leur salaire minimum journalier, qui est à 300.00 gourdes depuis plus d’un an.

Ces mouvements ont été sévèrement réprimés par la police, qui s’est laissé utiliser à des fins politiques par un gouvernement « prédateur » des libertés, dénonce St-Cyr.
La liberté syndicale du peuple haïtien est bafouée dans le secteur textile, en dépit des conventions existantes sur la question, déplore-t-il, appelant la population à se mobiliser pour changer la vie des travailleurs.

Les syndicats ont annoncé de nouvelles journées de manifestations, pour continuer de réclamer un ajustement salarial à 800 gourdes.[apr 28/05/2017 00:40]