Dépêches

Haïti-Économie : Le parti Rasin kan pèp la réclame des avantages sociaux pour les ouvriers, suite à la hausse des prix du carburant


jeudi 18 mai 2017

P-au-P, 17 mai 2017 [AlterPresse] --- Le parti Rasin kan pèp la recommande à l’État de prendre des mesures pouvant permettre aux ouvrières et ouvriers de bénéficier d’avantages sociaux, suite à l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché national.

Les mesures souhaitées se justifieraient par le fait que le pouvoir d’achat de la population, en particulier, des ouvrières et ouvriers, va être considérablement réduit, selon Olriche Jean-Pierre, dirigeant de Rasin kan pèp la.

Ce dernier intervenait lors d’une conférence de presse, le mardi 16 mai 2017, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les avantages sociaux réclamés par le Rasin kan pèp la pour les ouvriers concernent la mise en place des cafétérias à l’intérieur des usines et des supports permettant aux ouvriers de fréquenter un hôpital, en cas de maladie.

« Les ouvriers, qui travaillent dans les usines pour un salaire minimum journalier de 300 gourdes, vont dépenser plus d’argent pour le transport, le paiement des écoles de leurs enfants, se nourrir ainsi que pour se faire soigner dans un hôpital », déplore Jean-Pierre.

Il estime que « l’augmentation des prix du carburant va avoir des incidences sur tous les secteurs d’activités économique du pays ».

Depuis le lundi 15 mai 2017, les prix du carburant sont fixés dans les pompes à 224.00 gourdes pour la gazoline (auparavant 189.00 gourdes), celui du diesel à 179.00 gourdes (auparavant 149.00 gourdes) et celui du kérosène à 173.00 gourdes (auparavant 148.00 gourdes).

En conférence de presse, le même jour, le titulaire du Ministère de l’économie et des finances (Mef), Jude Alix Salomon a fait savoir que le prix du carburant, à la pompe, subira une augmentation de cinq à six gourdes, à chaque arrivage, jusqu’au mois d’octobre 2017.

Tout en dénonçant l’augmentation des prix de l’essence, Rasin kan pèp la appelle la population à la mobilisation en vue de forcer l’État à faire retrait de cette décision.

« L’augmentation du prix du carburant sur le marché local constitue une mauvaise décision » selon plusieurs secteurs de la vie nationale. [jd emb 17/05/2017 14 :25]