Dépêches

Haïti : La Sofa en campagne pour la protection de l’environnement


vendredi 12 mai 2017

P-au-P, 12 mai 2017 [AlterPresse] --- L’organisation féministe Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) plaide en faveur d’une meilleure protection de l’environnement et entreprend une campagne de sensibilisation afin de reboiser les régions dévastées par le cyclone Matthew.

La campagne de sensibilisation s’étendra sur dix ans (mai 2017-mai 2027), indique la coordonnatrice nationale de la Sofa, Marie Eveline Larrieux.

Elle vise à sensibiliser la population en général notamment les organisations de femmes paysannes, les organisations professionnelles, les associations de droits humains, les écoliers et les universitaires, entre autres.

Elle cherche à réunir 30 millions arbres pour reboiser les trois départements les plus sévèrement touchés par le cyclone Matthew en octobre 2016, à savoir le Sud et les Nippes et la Grande Anse.

Pour lancer la campagne, un défilé a été organisé le 1er mai dernier (Fête du travail et de l’agriculture en Haïti) à Jérémie (Grand’Anse).

Démarré sur la place d’Alexandre Dumas, la marche a parcouru plusieurs rues de la commune pour parvenir au centre médico-social de Gebeau où des plantules ont été mises en terre par les organisateurs du mouvement.

Pour la circonstance, plus d’une centaine de personnes dont des femmes, des militants de divers mouvements sociaux, des enseignants et élèves, vêtus de couleur verte y ont pris part.

« 30 millions d’arbres pour Haïti. Assurons la couverture végétale de nos mornes et ravins » étaient parmi les principaux slogans affichés sur les banderoles.

« Les arbres constituent la vie », a-t-on pu lire sur des pancartes.

La Sofa, qui projette de lancer d’autres mouvements similaires dans le Sud et dans les Nippes, encourage à mettre en place un programme d’éducation lié à la protection de l’environnement.

Elle exige des autorités municipales des 13 communes de la Grande Anse d’adopter une série d’arrêtés communaux, dans le but de protéger l’environnement.

« Le décret 2006 sur les collectivités territoriales donne aux magistrats les provisions légales pour le faire. Ce sont les magistrats qui ont la responsabilité de protéger les ressources des communes », soutient Larrieux.

La Sofa exhorte le Ministère de l’agriculture des ressources naturelles et du développement rural (Marndr) à mettre sur pied un programme de préparation et de distribution de plantules dans les 13 communes de la Grande Anse.

Elle préconise en même temps la mise en place d’un plan de vigilance pour éviter la distribution de mauvaises semences pouvant polluer la terre.

Sylmatha Pierre, deuxième mairesse de la ville Jérémie, encourage les autorités de l’État à remédier aux problèmes environnementaux auxquels est confrontée la population de la zone.

La Sofa demande à l’État de travailler de concert avec la population afin de mettre sur pied un plan de relèvement environnemental pour la Grande Anse. [jep emb gp apr 12/05/2017 12 :10]