Développement durable

Éducation : Un symposium sur la nécessité d’utiliser la langue Créole dans l’enseignement en Haïti


mardi 28 mars 2017

P-au-P, 27 mars 2017 [AlterPresse] --- Un symposium, organisé par Massachussetts Institute of technology (Mit-Ayiti), sur la nécessité d’utiliser la langue Créole dans l’enseignement en Haïti, a débuté, ce lundi 27 mars 2017, à Port-au-Prince, observe l’agence en ligne AlterPresse.

« Cette activité vise à évaluer nos actions, durant les cinq dernières années, afin de calculer ce que nous pouvons faire à l’avenir », indique l’Académicien de la langue Créole, Michel Degraff, également dirigeant du projet Mit-Ayiti.

« Après le séisme (meurtrier) du 12 janvier 2010, nous étions à la recherche d’un outil, pour que Mit-Ayiti et les éducatrices et éducateurs haïtiens se mettent ensemble, en vue de créer un nouveau système d’enseignement, sans contrainte linguistique », explique-t-il.

Ce nouveau système permettrait, à toutes les classes sociales et à tous les enfants, de bénéficier des matériels et de la méthode, qu’utilise Mit-Ayiti depuis des années.

Degraff entend créer une alliance entre les différents directeurs d’écoles (fondamentale et secondaire), les universités, le gouvernement haïtien ainsi que les organisations non gouvernementales, en faveur de l’utilisation de la langue Créole.

Il souhaite que ces instances utilisent ces nouvelles méthodes d’apprentissages actifs, en vue de permettre aux enfants d’apprendre d’une façon créative, tout en stimulant les innovations dans les domaines qu’ils apprennent.

« Si tu n’es pas dans une classe sociale, où tes parents parlent le Français, automatiquement tu n’auras pas l’accès à une bonne éducation », fait remarquer le linguiste.

« La science linguistique montre que lorsque nous enseignons aux enfants dans une langue qu’ils ne parlent pas, ils ne peuvent pas profiter de cet enseignement », avance-t-il.

Prennent part à ce symposium, de deux jours, plusieurs personnalités, dont des représentants d’organisations nationales et internationales, engagées dans la lutte pour l’amélioration de l’éducation en Haïti et le reste du monde, des Académiciens de la langue Créole ainsi que des administrateurs d’institutions supérieures.

Ce symposium, qui prend fin le mardi 28 mars 2017, entre dans le cadre d’un projet, débuté en 2010, à Boston (États-Unis d’Amérique), avec le financement de Mit et la Fondation connaissance et liberté (Fokal). [jd emb rc apr 27/03/2017 15:20]