Haiti
Espace Femmes

Haïti-Genre : Une semaine de sensibilisation en faveur du respect des droits des femmes


mardi 28 mars 2017

P-au-P, 27 mars 2017 [AlterPresse]--- L’Initiative pour un développement équitable en Haïti (Ideh) consacre une semaine de sensibilisation et d’actions symboliques en faveur du respect des droits des femmes, qui s’étend du mardi 28 mars au samedi 1er avril 2017.

À cette occasion, un débat sur l’engagement civique et féministe ainsi qu’une journée portes ouvertes se tiendront respectivement les mercredi 29 et jeudi 30 mars 2017.

Les activités se situent dans le cadre d’une série, initiée lors de la journée internationale des droits des femmes, le mercredi 8 mars 2017.

Cette semaine de sensibilisation vise à montrer à chacune / chacun qu’elle / qu’il peut s’engager dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, indique la coordonnatrice de l’Ideh, Claudine Saintal, jointe au téléphone par AlterPresse.

« On n’a pas besoin d’être une femme ou une féministe pour s’engager dans la lutte pour le respect des droits des femmes et l’égalité des chances. Ce n’est pas une affaire de féministe, mais plutôt une affaire de société », soutient-elle.

Elle invite les professionnelles et professionnels à contribuer, dans leurs champs respectifs, au combat pour changer les valeurs et faire avancer la société.

« Toutes les réflexions (qui se font durant ce mois d’activités) sont tournées autour de la diversité et de l’exclusion », souligne Saintal.

Des conférences, des projections, des séances de témoignages de victimes de violences, sont organisées et des tests de dépistage du cancer de col de l’utérus et des seins, du Virus de l’immuno-déficience humaine/Syndrome immuno-déficitaire acquis (Vih/Sida), des consultations gynécologiques, sont offerts aux femmes.

Du 14 au 20 mars 2017, l’Ideh a sensibilisé sur la santé des femmes et des filles, et les violences qu’elles subissent de la gent masculine.

« Ces activités sont réalisées en vue d’éliminer les tabous liés aux actions violentes sur les femmes et les tendances, qui se développent dans la société, consistant à culpabiliser les femmes victimes de violences », rappelle la coordonnatrice de l’Ideh.

Un match defootball, entre femmes et hommes, est fixé au vendredi 31 mars 2017 au Stade Sylvio Cator, principal stade national situé à Port-au-Prince.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche symbolique, visant à montrer combien les femmes peuvent affronter les hommes en football, selon l’Ideh. [bd emb gp apr 27/03/2017 16:00]