Dépêches

Haïti : Des chauffeurs de transports en commun menacent de bloquer la route de Delmas, suite à une décision communale


mardi 21 mars 2017

P-au-P, 20 mars 2017 [AlterPresse] --- Des chauffeurs, assurant les trajets Carrefour Aéroport/Pétionville, Bon Repos/Clercine, ont observé, ce lundi 20 mars 2017, un mouvement de protestation contre la décision du maire principal de Delmas, Wilson Jeudy, de déplacer la station de la zone, pour la mettre sur l’ancienne piste d’aviation, située près de Delmas 2 (nord de la capitale), observe l’agence en ligne AlterPresse.

Ces chauffeurs, qui n’entendent pas respecter cette décision, menacent de bloquer la route de Delmas, d’ici cette semaine, au cas où le maire refuserait de faire retrait de cette mesure.

« Nous ne voulons pas être délogés pour aller nous installer sur la piste de l’aviation », déclare un chauffeur qui se dit prêt à lutter contre cette décision.

Pour expliquer son refus, il évoque l’insécurité qui règne au niveau de cette zone.

Jeudy aurait le désir de louer l’espace du Carrefour Aéroport aux compagnies de bus « Haïti Trans et Sans-souci Tours », fait savoir un autre chauffeur, assurant le trajet Carrefour Aéroport/Pétionville.

Des agents du Corps d’intervention et de maintien de l’ordre (Cimo) auraient effectué, le samedi 18 mars 2017, une intervention violente à Carrefour Aéroport, en vue de forcer les chauffeurs à le quitter, rapportent les protestataires.

« Samedi, des agents du Cimo ont arraché nos plaques d’immatriculation et nous ont exigé de laisser l’espace », dénonce un chauffeur, qui assure le trajet Carrefour Aéroport/Bon Repos.

Les chauffeurs appellent la municipalité de Delmas à entreprendre des pourparlers avec eux, dans l’idée de trouver une solution à ce problème.

Plusieurs usagères et usagers de la route se disent favorables au mouvement de protestation des chauffeurs. [jd emb gp 20/03/2017 12:00]