A travers Haiti

Forte émotion en Haïti après un accident de la circulation qui a fait 38 morts et de nombreux blessés


lundi 13 mars 2017

Gonaïves (Haïti), 13 mars 2017 [AlterPresse] --- L’émotion est vive en Haïti après un accident de circulation, qui a fait 38 morts et une quinzaine de blessés, dans la matinée du dimanche 12 mars 2017, à Mapou, dans la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite), selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Un précédent bilan de la Direction de la protection civile (Dpc) faisait état de 34 morts et 17 blessés.

Un autobus en provenance du Cap-Haïtien (deuxième ville d’Haïti à 248 km au nord de Port-au-Prince) a heurté des fêtards d’une bande de rara [1] lors de cet accident de circulation.

Le président de la république, Jovenel Moïse, qui se dit consterné par cet accident exhorte les autorités compétentes à mener une enquête, au plus vite, afin de faire la lumière sur « cette tragédie », dans une note en date du dimanche 12 mars 2017.

Tout en appelant les usagères et usagers de la voie publique à faire preuve de vigilance, Jovenel Moïse déclare exprimer, au nom du gouvernement, ses « sincères condoléances » aux familles et proches des victimes de « ce drame de trop » sur les routes nationales en Haïti.

Le Ministère des affaires étrangères et du développement international de la France dit prendre connaissance avec « émotion » du lourd bilan, enregistré dans l’accident du dimanche 12 mars 2017 aux Gonaïves

Il en profite pour présenter ses condoléances aux familles des victimes, dans ces circonstances dramatiques.

Le dimanche 8 janvier 2017, un accident de la circulation a fait 18 morts et une cinquantaine de blessés au niveau du Morne La Crȇte, à Gros Morne (toujours dans le département de l’Artibonite).

La représentante spéciale du secrétaire général (Rssg) des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré exprime sa profonde tristesse, suite à cet accident tragique, dans un communiqué en date du 13 mars 2017.

Tout en présentant ses condoléances les plus sincères aux familles des victimes et au peuple haïtien, la Rssg exhorte les autorités nationales à clarifier les circonstances de ce drame et à rendre justice aux victimes de cet accident.

« Nous pensons tout d’abord aux victimes et à leurs familles. Face à ce nouveau drame de la route, le respect des règles de la sécurité routière et la vigilance de tous les usagers de la route sont indispensables pour réduire les risques d’accident de la circulation au quotidien et éviter de nouvelles tragédies routières »

Honoré estime qu’« Il revient à la police nationale haïtienne de renforcer les contrôles et l’application du code des règles de la circulation routière, pour la sécurité de toutes et de tous ». [jd emb rc apr 13/03/2017 12:20]

[1Ndlr : Le rara est une manifestation populaire de musique de rue, haute en couleurs (rythmée de danses), traditionnellement développée dans les sections communales, après les festivités carnavalesques, en Haïti.