Espace Femmes

Haïti-Genre : La Sofa craint une aggravation de la situation économique des femmes avec Jovenel Moïse au pouvoir


mercredi 8 mars 2017

P-au-P, 8 mars 2017 [AlterPresse] --- Avec le choix du modèle de développement économique (basé sur l’agro-business et l’exploitation) du président d’Haïti, Jovenel Moïse, la situation économique des femmes risque d’empirer, prévient la Solidarité des femmes haïtiennes (Sofa), à l’occasion de la journée internationale des femmes, le 8 mars 2017.

Dans une note transmise à AlterPresse en date du 6 mars 2017, la Sofa déplore les mauvaises conditions de travail des femmes notamment dans les industries agroalimentaires et la liquidation à des étrangers des espaces touristiques où les femmes vont se prostituer.

D’autre part, la position « anti-femmes » de certains dirigeants et citoyens rend la condition des femmes de plus en plus vulnérable, souligne-t-elle.

« Les agressions verbales et psychologiques, chantages sexuels, viols, fruits du système patriarcal, nous permettent de voir clairement dans quelle société nous vivons aujourd’hui », dénonce t-elle.

Ces pratiques qui continuent de ravager la société montrent clairement la nécessité de renforcer le mouvement féministe, afin de continuer à combattre le pouvoir machiste et autoritaire, axé sur la corruption et l’impunité, avance-t-elle.

Martelly, un accroc aux droits des femmes

La Sofa condamne les propos obscènes proférés par l’ex-président Michel Martelly, alias Sweet Micky, pour dénigrer les femmes et les attaquer dans leur corps, lors du défilé du carnaval national des Cayes, les 26, 27 et 28 février 2017, en présence du président Jovenel Moïse.

C’est un signe qui montre clairement la volonté de l’actuel chef d’État de suivre les traces de Martelly.

Encore une fois, ce dernier a porté atteindre aux femmes, notamment Liliane Pierre Paul, directrice de programmation de la Radio-télé Kiskeya, une femme conséquente, une journaliste qui a consacré sa vie au service du peuple haïtien, souligne la Sofa.

Dans une note, le parti politique Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion) a aussi critiqué le comportement de Michel Martelly (« Sweet Micky »), qui a tenu des « propos irrévérencieux » à l’endroit des confrères Liliane Pierre-Paul et Jean Monard Métellus, à l’occasion du carnaval déroulé aux Cayes. [bd emb gp apr 08/03/2017 10 :25]