Dépêches

Haïti-Politique : Le Rehmonco critique la pérennité du statu quo


jeudi 16 février 2017

P-au-P, 16 févr. 2017 [AlterPresse] --- Le Regroupement des Haïtiens de Montréal contre l’occupation d’Haïti (Rehmonco) dénonce la pérennité du statu quo, suite à l’accession au pouvoir du nouveau président de la république d’Haïti, Jovenel Moïse, poulain de l’ex-chef d’État, Michel Martelly.

Le discours de Moïse, appelé « l’homme-banane », s’inscrit clairement dans la continuité de ses prédécesseurs, avance le Rehmonco, dans une note de presse en date du 13 février 2017, transmise à AlterPresse.

Il fustige « la façon de reproduire le pouvoir (...) sur fond de crise : rien n’est certain, la violence devient, de plus en plus, le moyen de prédilection pour maintenir le statu quo ».

Le Rehmonco met en garde contre un éventuel pillage systématique des ressources d’Haïti.

Il estime que « l’homme-banane » serait, sans doute, « le plus parfait des laquais locaux », déterminés à continuer de livrer le pays au pillage de ses ressources et à l’exploitation, sans pitié, des ouvrières et ouvriers.

Il dit craindre qu’avec les « tendances néofascisantes » de l’administration du président américain, Donald Trump, l’ambassade étasunienne prenne en main directement la gouvernance de l’État haïtien et que le nouvel ambassadeur devienne le gouverneur général de « l’État colonial » d’Haïti.

Selon lui, ce serait peut-être l’ultime moyen de garantir la continuation de la domination étrangère du pays.

« Il faut maintenant penser le pays par nous-mêmes et pour nous-mêmes. (…) Dans l’histoire des peuples, l’alternative se construit dans la lutte », encourage-t-il

Il appelle les forces progressistes, militants conséquents et organisations populaires à continuer la lutte contre l’occupation du pays, les réformes-bidons et « le nouveau colonialisme qui se dessine clairement à l’horizon ».

Environ 9 jours après sa prise de fonction, Jovenel Moise peine encore à désigner un premier ministre, vu les intérêts contradictoires des forces politiques en présence. [jep emb gp apr 16/02/2017 13:10]