Dépêches

Haïti-Justice : Les soupçons de blanchiment d’argent pèsent toujours sur Jovenel Moïse


jeudi 19 janvier 2017

P-au-P, 18 janv. 2017 [AlterPresse] --- « Il n’y a eu aucune erreur dans le rapport de l’Ucref » soupçonnant le président élu Jovenel Moïse de blanchiment d’argent, soutient le directeur général de l’Unité centrale de renseignements financiers(Ucref), Sonel Jean-François, qui tenait une conférence de presse ce mercredi 18 janvier 2017.

Ce rapport qui a fait état de transactions financières, suspectes ou douteuses de Jovenel Moïse, du 5 mars 2007 au 31 mai 2013, a été acheminé, pour les suites utiles, aux autorités compétentes, dont le Parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince, « conformément à l’article 35 de la Loi du 11 novembre 2013, relative au blanchiment et au financement du terrorisme ».

Aux partisans de Jovenel Moïse qui clament que le rapport est erroné, pour avoir supposément confondu des unités monétaires Gourde et Dollar, le directeur de l’Ucref rétorque que l’institution n’a fait que produire un rapport à partir de données obtenues du système bancaire.

L’Ucref reçoit des données financières et produit un rapport administratif et confidentiel, et il revient à la justice d’approfondir son enquête, précise-t-il.

Toutefois, poursuit-il, lorsque les institutions judicaires ne font pas leur travail, les responsables des entités de contrôle comme l’Ucref et l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc) sont souvent diabolisées.

Il déclare que si la Banque nationale de Crédit (Bnc) s’est trompée, elle peut toujours envoyer une rectification à l’Ucref qui a pour devoir d’être honnête et de la transmettre au juge instructeur chargé du dossier comme élément supplémentaire d’information.

Mais, à date la Bnc n’a pas notifié l’Ucref d’une quelconque erreur matérielle, indique le responsable.

Seulement, reconnaît-il, le cabinet d’avocat du président élu sous la bannière du Parti haïtien tèt kale(Phtk) a communiqué à l’Ucref un certificat de la Bnc qui stipule que le compte au numéro 0-340-000-272 est en gourde et non en dollars.

Le document sur Jovenel Moïse, qui doit prêter serment le mardi 7 février 2017, est, à présent, au cabinet d’instruction du Juge Breddy Fabien.

Dans les médias, le conseiller stratégique du Phtk, Guichard Doré, a qualifié le rapport de l’Ucref de montage malhonnête, basé sur des dossiers fallacieux.

A ce propos, Sonel Jean François souligne que l’Ucref est une institution autonome qui n’est à la solde d’aucun pouvoir politique et que l’enquête a démarré depuis 2013.

Entretemps, dans une lettre rendue publique le 17 janvier, quatre sénateurs ont exhorté le nouveau président du sénat, Youri Latortue, à s’assurer du bouclage de l’enquête avant le 7 février, prévu pour la prestation de serment de Jovenel Moïse.

En guise de réponse, Latortue a fait savoir que le sénat n’a pas à intervenir dans un dossier soumis à la justice, qui doit suivre son cours. [bd gp apr 18/01/2017 15:30]