Développement durable

Séisme : Le gouvernement appelle à sensibiliser davantage sur les menaces de catastrophes naturelles en Haïti


jeudi 12 janvier 2017

P-au-P, 12 janv. 2017 [AlterPresse] --- Le gouvernement haïtien exhorte tous les secteurs concernés, notamment les médias, à sensibiliser davantage la population sur les menaces de catastrophes naturelles, en Haïti, à l’occasion du 7e anniversaire, ce jeudi 12 janvier 2017, du tremblement de terre dévastateur du mardi 12 janvier 2010.

Ces activités permanentes de sensibilisation devraient permettre de prévenir la perte en vies humaines et de biens matériels, ainsi que d’éventuels autres dégâts immenses, lors de catastrophes naturelles sur le teritoire national, en Haïti,souligne le titulaire du Ministère de la communication et de la culture (Mcc), Marc Aurèle Garcia, lors d’une conférence de presse, le mercredi 11 janvier 2017, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Personne n’a été au courant de l’attitude à adopter face au tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 250 mille morts, rappelle le Mcc.

Il encourage à mettre beaucoup plus d’accent sur les menaces, que représentent les tsunamis et les séismes, pour Haïti.

Le Mcc exhorte également à construire une nouvelle Haïtienne et un nouvel Haïtien, capables de vivre dans un pays soumis à des aléas sismiques et climatiques.

L’ouragan Matthew, qui a frappé la république caribéenne, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, aurait fait plus de dégâts, que le tremblement de terre du 12 janvier 2010, estime Garcia.

Un ensemble d’activités de recueillement et de performances artistiques sont prévus à l’occasion de la commémoration du 7e anniversaire du séisme.

Un concert de circonstance aura lieu, dans l’après-midi du jeudi 12 janvier 2017, au Kiosque Occide Jeanty, au Champ de Mars (Port-au-Prince), avec les orchestres philharmoniques de Sainte Trinité (Eglise catholique ancglicane en Haïti) et des universités américaine Yale et Cornell.

Près de 170 musiciens et interprètes y prendront part, en interprétant des musiques de circonstance pour apporter de la force et la joie de vivre chez les Haïtiennes et Haïtiens.

Les Ha¨tiennes et Haïtiens ont la capacité de se relever, quand ils tombent, exprime-le responsable de l’orchestre philharmonique de Sainte Trinité, le révérend père David César.

Un autre concert philharmonique, de niveau international, est également prévu, le samedi 14 janvier 2017, sur le site patrimonial du Palais Sans-Souci à Milot (département géographique du Nord), annonce le directeur général de l’Institut de sauvegarde du patrimoine national (Ispan), Patrick Durandis.

Avec l’appui de la communauté internationale et de bailleurs de fonds, « des confortements parasismiques » seront effectués sur des monuments emblématiques dans le Nord, dont la Citadelle Laferrière, la chapelle de Milot et le Palais Sans-Souci, annonce l’Ispan.

Le Nord, où sont situés ces sites historiques, demeure très menacé par l’éventualité de tremblements de terre et de tsunamis.

« Ces monuments sont classés patrimoines de l’humanité. Nous avons le devoir de les protéger et faire en sorte que les prochaines générations les trouvent en meilleur état », souhaite l’Ispan.

A partir de l’année 2017, la date du 12 janvier devient « journée nationale de réflexion et de sensibilisation sur la vulnérabilité d’Haïti face aux risques et désastres », par arrêté présidentiel en date du 6 janvier 2017. [bd emb rc apr 12/01/2017 10:20]