Dépêches

Haïti-Justice : Poursuite des manifestations dans la Grand’Anse en faveur de la libération de Guy Philippe à Miami

Les activités scolaires toujours paralysées
mercredi 11 janvier 2017

P-au-P, 11 janv. 2017 [AlterPresse] --- Plus d’une centaine de manifestantes et de manifestants ont défilé, le mardi 10 janvier 2017, dans les rues de la commune de Jérémie (département de la Grande Anse, Sud-Ouest) pour exiger la libération de l’ancien officier de police, Guy Philippe, incarcere à Miami.

Les partisans du sénateur élu de la Grande Anse exigent sa libération immédiate et l’arrestation du président provisoire, Jocelerme Privert, pointé du doigt dans cette affaire.

Guy Philippe a été arrêté, le jeudi 5 janvier, par les agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (Blts), puis livré à la Drug enforment administration (Dea) et extradé, le même jour, vers les États-Unis d’Amérique, pour une affaire de drogue.

L’accusé doit encore se présenter, le 13 janvier 2017, devant la justice américaine, après sa comparution le vendredi 6 janvier.

« Libérez Guy Philippe, Arrêtez Privert. Nous avons voté pour Guy, nous sommes prêts à mourir pour lui », ont scandé les manifestants, lors du défilé démarré devant la place Alexandre Dumas pour terminer sa course au centre-ville de Jérémie.

Des bandes à pieds, des Disc jockeys (Dj’s) et un char musical ont aussi accompagné les protestataires devant l’enceinte du parquet du tribunal civil de Jérémie, où ils ont tenu des propos hostiles aux autorités.

Cette situation dans le département de la Grande Anse, déjà mis à mal par le passage de l’ouragan Matthew, les 3 et 4 octobre 2016, ne facilite pas la réouverture des classes, rapporte un correspondant d’AlterPresse à Jérémie.

Les élèves en terminale risquent de ne pas pouvoir récupérer les 200 jours de classes, annoncés par le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), comme nécessaires pour couvrir le programme scolaire, suite au passage de l’ouragan.

Beaucoup d’écoles fonctionnent encore sous des bâches en plastique à Jérémie, poursuit-il.

Une pétition publiée sur le site www.change.org, visant à recueillir 5 mille signatures a exigé la libération immédiate de Guy Philippe.

C’est toujours le mutisme du côté des autorités haitiennes concernant ce dossier.

Pour sa part, l’ambassade américaine a applaudit l’arrestation de l’ancien officier de la police inculpé pour conspiration internationale de stupéfiants et blanchiment d’argent. [am emb gp apr 11/01/2017 13:00]