Dépêches

Haïti-Justice : Une pétition exige la libération de Guy Philippe, attendu devant un tribunal américain, le 13 janvier 2017


mardi 10 janvier 2017

P-au-P, 10 janvier 2017 [AlterPresse] --- Une pétition publiée sur le site www.change.org exige la libération immédiate du sénateur élu de Grande-Anse, Guy Philippe, arrêté et extradé vers les États-Unis d’Amérique pour y être jugé pour trafic de drogue, apprend AlterPresse.

« Il est inconcevable et inadmissible qu’une autre nation se permette de violer la souveraineté d’un autre pays indépendant et d’extrader ses propres citoyens, qui plus est, un sénateur élu de la nation », condamne cette pétition.

« Cette situation va créer encore plus d’instabilité politique et un climat politique précaire » dans le pays, prévient-elle.

Lancée depuis le samedi 7 janvier 2017, cette pétition, qui sera remise à l’organisation internationale de droits humains Amnesty International, vise à recueillir 5 mille signatures. Elle a déjà obtenu plus de 4 mille signatures, dans l’après-midi du mardi 10 janvier 2017.

Le document réclame des excuses de la part de l’Ambassade des États Unis d’Amérique en Haïti pour avoir violé la souveraineté et la liberté du peuple haïtien.

Arrêté en territoire haïtien, le jeudi 5 janvier 2017, par des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (Blts), puis extradé, en soirée, vers la Floride, aux États-Unis d’Amérique, Guy Philippe doit encore se présenter, le 13 janvier 2017, devant la justice américaine.

Il a déjà comparu, le vendredi 6 janvier 2017, devant un juge, pour répondre des accusations de trafic de drogue qui pèsent contre lui.

L’ambassade américaine a applaudi l’arrestation de l’ancien officier de la police inculpé pour conspiration internationale de stupéfiants et blanchiment d’argent.

Elle a également profité pour féliciter le « professionnalisme » de la Police nationale d’Haïti (Pnh) « dans la manière dont elle a mené cette arrestation ». [bd emb gp apr 10/01/2017 12 :00]