Perspectives

Bilan 2016 : Impact considérable de la grève, du choléra et du zika sur le système sanitaire en Haïti


jeudi 5 janvier 2017

Par Betty Désir

P-au-P, 5 janv. 2017 [AlterPresse] --- La fréquence des grèves dans les hôpitaux, la résurgence de nouveaux cas de choléra dans les zones touchées par l’ouragan Matthew et l’apparition de nouvelles maladies infectieuses comme le Zika ont eu un impact considérable sur le système sanitaire haïtien déjà bancal, observe AlterPresse.

Une grève des personnels de santé des hôpitaux publics, débutée en mars 2016 pour prendre fin en juillet 2016, a été reprise le 5 décembre 2016.

Des syndicats du secteur public hospitalier dénoncent leurs mauvaises conditions de travail, en exigeant un paiement raisonnable pour les personnels de santé, une révision du cursus académique, des matériels et équipements adéquats.

La grève continue de ralentir les activités dans plusieurs hôpitaux publics où certains patients ne sont pas reçus.

Après la grève, l’ouragan Matthew

Quelques mois après la réouverture officielle des hôpitaux publics à la fin du mois de juillet 2016, le système sanitaire allait connaitre un autre coup dur : l’ouragan Matthew.

Près de 80 % des hôpitaux et cliniques dans le département de la Grande Anse (Sud-ouest) ont été emportés par l’ouragan Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, selon un communiqué en date du 4 novembre 2016 de la branche en Haïti du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Matthew a mis hors service sept centres de santé dans la Grande Anse, quatre dans le Sud et trois dans le département des Nippes (autre partie du Sud-Ouest).

Un rapport de l’Office de coordination des affaires humanitaires (Ocha) en date du 27 décembre 2016, fait état d’une augmentation de 24% des cas liés au choléra pour l’année 2016, comparativement à 2015, et 41% de cas de décès ont été enregistrés pour l’année 2016.

420 personnes sont mortes sur un total de 39329 nouveaux cas de choléra qui ont été enregistrés pendant l’année 2016.

Plus de 4,985 cas de choléra ont été enregistrés pour le mois d’octobre alors que le mois de septembre était chiffré à 2378, une augmentation due, selon Ocha, au passage de l’ouragan Matthew dans les départements du Sud, les Nippes, la Grand-Anse et le Sud-Est.

Plusieurs centres de traitement de choléra (Ctc) ont étés détruits durant le passage de l’ouragan Matthew, a fait savoir la titulaire du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Daphné Benoit Delsoin, lors d’une conférence de presse donnée, le 11 octobre 2016, au bureau du premier ministre Enex Jean-Charles.

186 cas de choléra ont été recensés dans la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest d’Haïti), 170 cas dans le département du Sud, dit-elle.

Randel et Port-à-Piment (Sud) avaient un taux élevé de contamination au choléra.

On a dénombré 17 décès et 113 cas infectés dans le Sud, 3 décès et 166 contaminés dans la Grande Anse, a précisé le coordonnateur du programme de lutte contre le choléra au sein du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Dr Donald François, lors d’une conférence de presse, le lundi 10 octobre 2016.

Les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes ont été mis en alerte.

« Le Ministère de la santé et de la population (Mspp) a demandé un appui pour mettre en œuvre un Plan à moyen terme (2016-2018), pour l’élimination du choléra, avec un budget estimé à 180 millions de dollars (américains) », indique un document des Nations unies.

« Le montant total des fonds nécessaires, prévus pour financer la nouvelle approche en deux temps, au cours des deux prochaines années, sera de l’ordre de 400 à 500 millions de dollars », a précisé le porte-parole du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu), le Français Stéphane Dujarric.

« Une campagne de sensibilisation est nécessaire à côté de celle liée à la vaccination. Tout cela doit se faire de manière parallèle, afin de sensibiliser pour limiter la transmission du choléra, surtout après un ouragan » (le passage du cyclone Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, sur Haïti), a estimé Dujarric.

729 mille personnes ont été vaccinées dans 16 communes de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest) et du Sud, soit une couverture vaccinale moyenne de 90% dans ces deux départements géographiques.

Cette campagne de vaccination contre le choléra a été menée, en novembre 2016, par le Mspp et soutenue par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Dans une note de plaidoyer, en date du 7 novembre 2016, plusieurs institutions et personnalités ont recommandé une réorientation de la campagne de vaccination contre le choléra, pour qu’elle soit plus efficace.

Zika

Par ailleurs, de Janvier à juillet 2016, plus de 2, 600 cas de Zika ont été recensés à travers le pays, a indiqué le Mspp.

Le premier cas de microcéphalie provenant d’une Haïtienne a été recensé dans un hôpital de la Floride aux États-Unis au cours du mois de juillet.

La ressortissante d’Haïti a donné naissance à un enfant atteint de microcéphalie liée au virus Zika. [bd emb gp apr 05/01/2017 11:20]