A travers Haiti

Haïti-Élections/Justice : Le dossier de l’inspecteur de police assassiné Uriah Louis, transféré au parquet de Saint-Marc (Artibonite)


vendredi 9 décembre 2016

Petite Rivière de l’Artibonite, 08 déc. 2016 [AlterPresse] --- Le dossier des présumés auteurs de l’assassinat (le lundi 5 décembre 2016) de l’inspecteur de police, Uriah Louis (qui était responsable du commissariat de police de Petite Rivière de l’Artibonite ; département de l’Artibonite), a été transféré au parquet près le tribunal civil de Saint-Marc, pour les suites légales, indique à AlterPresse, le chef du cabinet du directeur départemental de la police de l’Artibonite, Jean Mary Rochenel.

Dans le cadre de l’enquête, menée sur cet assassinat, des interpellations ont été effectuées après les dénonciations de la clameur publique, rapporte-t-il.

Une demande a été formulée auprès du parquet de la commune de Saint-Marc, afin que des mandats soient émis à l’encontre des auteurs de cet assassinat, poursuit-il.

« Le commissaire du gouvernement de Saint-Marc nous a demandé d’attendre... Nous avons procédé à une enquête et déjà identifié les présumés auteurs ».

Rochenel s’est gardé de divulguer les noms et le nombre des auteurs de l’assassinat pour ne pas compromettre, dit-il, l’avancement du dossier.

Uriah Louis a été tué et plusieurs autres personnes ont été blessées, le lundi 5 décembre 2016, lors d’incidents, enregistrés dans la commune de Petite Rivière de l’Artibonite (Nord), à la suite de la publication (dans la soirée du dimanche 4 décembre 2016) des résultats préliminaires des législatives partielles et municipales.

Selon les témoignages recueillis, le corps sans vie du policier, ayant reçu plusieurs projectiles, aurait été traîné dans la rue.

L’inspecteur de police, qui était responsable du commissariat de police de la Petite Rivière de l’Artibonite, aurait été pris dans un « guet-apens », a fait savoir le porte-parole de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Gary Desrosiers.

Condamnant l’assassinat, le sénateur Youri Latortue, dirigeant du parti Ayiti an aksyon » (AAA) a demandé à la police de sévir contre les auteurs de cet acte.

Plusieurs sympathisants de Louiner Fontil, candidat sous la bannière de AAA, ont manifesté contre les résultats préliminaires des législatives partielles (du 3 décembre 2016), qui placent en tête Prophane Victor du parti Bouclier, recueillant 54.20% des voix exprimées.

Entre-temps, une situation de tension et d’angoisse prévaut, depuis le lundi 5 décembre 2016, dans la commune de Petite Rivière de l’Artibonite, selon des témoignages d’habitants à AlterPresse. [bd emb rc apr 08/12/2016/ 16:10]