Espace Femmes

Assises nationales pour renforcer les capacités des mairesses en Haïti


vendredi 2 décembre 2016

Par Betty Désir

P-au-P, 1er déc. 2016 [AlterPresse] --- Des assises nationales ont eu lieu, les lundi 28 et mardi 29 novembre 2016, autour du renforcement des capacités des mairesses en Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ces échanges visent, notamment, à renforcer les capacités, les compétences et connaissances des mairesses, pour les rendre plus dynamiques au sein des conseils municipaux, indique la directrice de programme à l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (Idea international), l’ancienne ministre Marie Laurence Jocelyn Lassègue.

Elles devraient aussi permettre à la Fédération nationale des femmes mairesses d’Haïti (Fenafemh) de renforcer les liens et les réseaux, d’identifier les difficultés et voir ensemble comment traverser les difficultés.

Ces démarches constituent également un support pour la Fédération des mairies d’Haïti (Fenamh).

Les assises nationales, des 28 et29 novembre 2016, sont les premières grandes activités, organisées par les mairesses autour de plusieurs thématiques, qu’elles voudraient approfondir, souligne la chargée de programme senior à Idea International, Marie Doucey.

« C’est la première fois que nous sommes arrivées à l’implémentation du quota de 30% de femmes dans les cartels, issus des élections de 2015 », mentionne-t-elle.

Au niveau municipal, il existe 142 mairesses, dont 12 mairesses principales et 130 adjointes et assesseures.

« C’est la première fois que beaucoup de ces femmes sont devenues mairesses. Elles ont besoin d’une attention spéciale, pour qu’elles puissent mieux faire leur travail dans leurs communes. Elles ont besoin également de la solidarité, pour qu’elles puissent se mettre ensemble ... Dans le futur, la fédération des mairesses va travailler, de plus en plus, avec les maires (hommes) », déclare Doucey.

Ces assises constituent un événement historique, fait valoir, de son côté, la présidente de la Fenafemh, Rosemila Saint-Vil Petit-Frère.

La Fenafemh va déployer beaucoup plus d’efforts, afin de renforcer les solidarités entre les femmes mairesses et permettre à chacune de mieux connaître l’autre, notamment ses besoins dans les départements, annonce-t-elle, tout en formaant de la porsuite du processus d’accompagnement des femmes par Idea international.

Le renforcement des capacités des mairesses et la redevabilité ainsi que la reddition de comptes ont été les thèmes dominants, durant ces assisses nationales, tenues sous les auspices de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (Idea international), en partenariat avec l’Institut de formation du Sud (Ifos).

Les modalités de fonctionnement, au sein de la Fenafemh, de recherches de ressources financières et de mise en œuvre de partenariat stratégique ont également été abordées.

Parmi les autres points, explorés à ces assises, figurent « la gestion des mairies et le renforcement des capacités », « la démocratie et la gouvernance », « la démocratie et reddition de comptes » et « collectivité territoriale et décentralisation ».

Ont été également pris en compte des thèmes, liés aux besoins spécifiques et intérêts stratégiques des femmes, dans les politiques publiques et le financement du développement au niveau des communes.

La tenue de ces assises nationales fait suite à une rencontre entre Idea international et la Fenafemh, réalisée en septembre 2016, dans l’objectif d’élaborer une feuille de route, devant prendre en compte les réalités, besoins et le renforcement des capacités des mairesses dans les différentes communes en Haïti. [bd emb rc apr 1er/12/2016 11:20]