Espace Femmes

25 novembre, Journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes

Genre : Soutenir les efforts d’Haïti en vue d’éliminer la violence faite aux femmes, préconise la représentante des Nations unies


samedi 26 novembre 2016

P-au-P, 25 nov. 2016 [AlterPresse] --- La représentante spéciale du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu), la Trinitéenne Sandra Honoré, également cheffe de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), appelle à soutenir les efforts d’Haïti, en vue d’éliminer la violence faite aux femmes ; dans la république caribéenne.

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes, ce vendredi 25 novembre 2016, elle encourage toutes les Haïtiennes et tous les Haïtiens à travailler pour l’égalité des genres.

Elle encourage les femmes à renforcer leur présence dans la vie économique, institutionnelle ainsi que dans la politique.

Il est temps de prévenir la violence contre les femmes, de les protéger et de les promouvoir, afin que, dans l’égalité, elles puissent joindre les efforts à ceux des hommes pour reconstruire Haïti, estime-t-elle.

« Pour être plus forte, Haïti a besoins de candidates, d’électrices et des parlementaires femmes », souhaite-t-elle.

« Une haïtienne sur quatre a été ou sera confrontée par la violence. (…). 40% des ménages, touchés par le cyclone Matthew (les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016), sont des familles monoparentales, ayant, à leur tête, seulement des femmes ».

Haïti détient un triste palmarès au niveau de la politique. Le pays est classé parmi les cinq pays au monde, où les femmes (depuis janvier 2016) n’ont aucune représentation parlementaire, rappelle la Trinitéenne Sandra Honoré. [jd emb rc apr 25/11/2016 14:10]