<

Haïti-Matthew : Chardonnières, meurtrie... comme sur des chardons

Chardonnières, 24 oct. 2016 [AlterPresse] --- La situation des familles sinistrées dans la commune de Chardonnières (sur la côte Sud d’Haïti) demeure très grave, plus de deux semaines après le passage de l’ouragan Matthew, selon les témoignages recueillis par AlterPresse.

L’accès à l’eau potable est extrêmement difficile, pour les habitantes et les habitants qui n’arrivent même pas à s’en procurer, même avec de l’argent, signale une native de Chardonnières, très inquiète face à cette conjoncture.

« Un proche m’a téléphoné pour me dire d’apporter de l’eau à Chardonnières, parce qu’il y a une carence en la matière », explique-t-elle.

Une absence d’assainissement est également constatée dans plusieurs zones de la commune de Chardonnières, où des odeurs fétides se répandent un peu partout.

Des sinistrés vont jusqu’à faire cuire leur nourriture sur des détritus.

Le choléra, qui fait actuellement ravage dans le quartier de Randel, suite au passage de l’ouragan Matthew, a porté les autorités sanitaires à installer une clinique pour venir en aide aux gens infectés.

« Les gens ont presque tout perdu, notamment leurs maisons et bétail. Je n’avais jamais vu une situation pareille durant toute ma vie à Chardonnières », déplore cette native de cette ville côtière.

Des motocyclettes et des piétons éprouvent des difficultés pour traverser une zone envahie par un sable fin, suite au débordement de la mer. Les routes sont également en mauvais état.

Fraîchement installé, dépourvu de moyens économiques adéquats, le nouveau cartel municipal de Chardonnières aurait éprouvé beaucoup de difficultés à répondre aux besoins des sinistrés du cyclone Matthew.

Certaines organisations internationales continuent de distribuer de l’aide aux personnes sinistrées. Mais, des candidats à la présidence, pour leur part, profitent de l’assistance apportée aux victimes pour mener campagne.

« Les personnes vulnérables ne bénéficient vraiment pas de l’aide. C’est le chaos qui règne lors des distributions. De jeunes garçons créent la panique, à chaque arrivée de l’aide, en bousculant les personnes nécessiteuses ... ».

« Alors que la pluie tombe presque chaque jour, des habitants essaient de se réfugier dans leurs maisons, sans toitures depuis le passage de Matthew. Ils n’ont pas encore de moyens pour les recouvrir », se désole cette habitante.

Les autorités devraient fournir une assistance urgente aux familles sinistrées, en vue d’améliorer leur situation, notamment au niveau sanitaire. L’Etat doit manifester sa présence à Chardonnières pour que les personnes, encore dans la détresse, puissent se sentir en sécurité, souhaite-t-elle.

Un soutien, nécessaire à la reconstruction des maisons détruites, serait bienvenu à Chardonnières. [emb rc apr 24/10/2016 0:30]