Espace Femmes

Haïti-Genre : Des organisations appellent la presse à promouvoir la participation politique des femmes


lundi 19 septembre 2016

P-au-P, 16 sept. 2016 [AlterPresse] --- Plusieurs organisations de femmes exhortent la presse à contribuer à une meilleure promotion de la participation des femmes en politique, lors d’un atelier d’échanges, déroulé le vendredi 16 septembre, et auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le Collectif féminin haïtien pour la participation politique des femmes (Fanm Yo La), Femmes en démocratie et Réseau des femmes candidates pour gagner ont, entre autres, dénoncé un manque de promotion des femmes en politique, à travers les médias haïtiens.

En Haïti, seulement 20% des sujets de nouvelles dans la presse écrite, à la radio et la télévision concernent les femmes, indique la coordonnatrice générale de « Fanm Yo La », Natacha Clergé, citant une étude intitulée « Projet de monitoring des médias », parue en 2015.

Cette situation démontre, dit-elle, un problème d’invisibilité des femmes et des questions sociales touchant à leurs besoins pratiques et intérêts stratégiques.

Plusieurs formes de violences surtout spécifiques, dont des attaques physiques directes, des menaces verbales, des propos sexistes et dégradants contre des candidates ont été rapportées, au cours des discussions.

Dans la conjoncture électorale, Fanm Yo La incite les médias à accorder un quota de parole aux candidates dans la perspective des prochaines élections.

Actuellement, Il n’y a aucune femme au parlement, rappelle-t-elle.

Seulement cinq candidates à la députation sont encore en lice pour le second tour des élections de 2015 et treize autres sont en course pour le renouvellement du tiers du Sénat, précise Fanm Yo La.

Elle invite les médias à intégrer dans le débat électoral les questions sociales stratégiques pour les haïtiennes comme la féminisation de la pauvreté, la participation politique des femmes, la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, le renforcement des institutions publiques de promotion et de défense des droits des femmes, l’éducation des nouvelles générations à l’égalité des sexes, entre autres.

L’organisation féministe compte organiser, dans les prochains jours, des caravanes dans les six départements géographiques du pays pour supporter les femmes candidates. [jep emb gp apr 19/09/2016 10 :30]