Espace Femmes

Haïti-Société : Elaboration d’un plan d’action pour appuyer les femmes candidates aux élections


lundi 18 juillet 2016

Par Jean Elie Paul

P-au-P, 18 juil. 2016 [AlterPresse] --- Au terme de l’atelier sur la justice de genre et l’égalité en Haïti, organisé par la Solidarité des femmes haïtiennes (Sofa), l’organisation appelle à l’élaboration d’un plan d’action pour appuyer les femmes candidates aux élections, constate AlterPresse.

Cet atelier, organisé conjointement avec l’Église de Suède « Church of Sweden-Cos », les 13 et 14 juillet à la Côte des Arcadins (nord de la capitale), s’est tenu dans un contexte social et politique très complexe et suite à l’examen, en février 2016, des 8ième et 9ième rapports présentés par Haïti devant le Comité pour l’Elimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes de l’ONU.

Concrètement, la Sofa et ses partenaires s’accordent à agir de manière à mener diverses actions, notamment un plaidoyer auprès de l’Etat et la sensibilisation au sein des partis politiques, pour une représentation exclusive des femmes aux prochaines élections prévues pour le renouvellement du Tiers sénat.

Elles envisagent également de faire un plaidoyer auprès du Conseil électoral provisoire (Cep) par rapport aux mesures adoptées, ou à adopter afin de garantir aux femmes le respect de leurs droits, lors des campagnes électorales.

Des sanctions doivent être prévues contre les candidats qui s’attaquent à l’intégrité physique et morale des candidates et candidats, préconise la Sofa.

D’autre part, sur le plan judiciaire, elle compte interpeller le Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp) en faveur de mesures préventives pour le respect des droit des personnes emprisonnées, les filles et les femmes en particulier.

La création d’un réseau national au sein du mouvement des femmes et de la société civile en général pour suivre et évaluer la mise en Œuvre par l’Etat des recommandations de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de
Discrimination à l’égard des femmes (Cedaw) a été évoquée dans un document issu de l’atelier.

Des avancées significatives ont été observées, lit-on dans le document de la Sofa. Cependant, il demeure certain que beaucoup de pas restent à franchir pour que les femmes arrivent à la pleine jouissance de leurs Droits.

La Sofa relève que les réponses sont inadéquates face aux problématiques de la violence faite aux femmes, l’inégalité et la discrimination.

En matière d’égalité de droits entre les sexes, les paysannes font face aux mêmes obstacles que les femmes urbaines, elles vivent dans l’exclusion et ont le moins bénéficié des avancées dans le cadre de la protection des droits des femmes, souligne l’organisation.

La Sofa prône le renforcement du cadre constitutionnel et juridico-légal et l’élaboration de lois spécifiques pour remplacer celles qui sont discriminatoires à l’égard des femmes.

La Sofa souhaite également la vulgarisation des outils légaux en matière de Droits des Femmes et Droits humains et l’intégration du genre dans le curriculum de l’enseignement primaire et secondaire. [jep gp apr 18/07/2016 13 :00]