Dépêches

Haïti-Politique : Convocation des parlementaires en assemblée nationale


lundi 13 juin 2016

P-au-P, 13 juin 2016 [AlterPresse] --- Les parlementaires de la 50e législature sont convoqués en assemblée nationale pour ce lundi 13 juin 2016, en vue d’ouvrir la deuxième session ordinaire de l’année législative.

« Les sénateurs et députés ont l’impérieuse obligation de répondre aux exigences des articles 92.2, 98, 98.1, 98.3 alinéa 10 et 104 de la constitution en vigueur, particulièrement l’article 92.2 qui consacre le 2e lundi de juin comme date de l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année législative ».

C’est ce qui ressort d’une note cosignée du vice-président du sénat, Ronald Larêche, et du président de la chambre des députés, Cholzer Chancy.

L’assemblée nationale qui a clôturé la première session ordinaire de la 50e législature a eu lieu le lundi 9 mai 2016.

Des doutes pèsent sur la tenue de l’assemblée nationale qui devrait prendre des dispositions qui s’imposent sur le mandat du président provisoire Jocelerme Privert qui arrive à terme le 14 juin, selon l’accord du 6 février.

Le sort à réserver à Privert fait encore l’objet de vifs débats notamment dans les milieux politiques.

Le chef de l’État n’a pas su respecter le délai du 14 mai 2016 qui lui était impartie pour procéder à l’investiture d’un nouveau président élu, selon l’accord du 6 février 2016.

Durant cette assemblée, les parlementaires auront la possibilité de prolonger ou non le mandat de Privert.

« Le 14 juin, si l’Assemblée nationale décide que je dois partir, je partirai sans état d’âme et sans regret (…), si l’Assemblée nationale décide que je reste, alors je resterai toujours pour servir mon pays », a déclaré le chef de l’Etat, lors d’une conférence de presse donnée le 2 juin.

Le Groupe de huit candidats à la présidence communément appelé Groupe des 8 (G-8) prône un compromis historique entre les acteurs politiques, en vue d’éviter le chaos.

L’ancien député Acklush Louis Jeune appelle à mettre fin au « désordre » et prône un compromis politique en vue d’une issue à la transition actuelle.

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en Haïti, Sandra Honoré exhorte tous les acteurs haïtiens à maintenir une approche constructive afin d’assurer la continuité de gouvernance à tous les niveaux et de poursuivre le processus électoral tel que prévu.

Elle dit s’attendre à ce que le parlement se réunisse en assemblée nationale pour ouvrir la deuxième session ordinaire de l’année législative, ce 13 juin comme requis par la constitution haïtienne. [bd emb gp apr 13/06/2016 11 :00]