Dépêches

Haïti : Les députés partent en vacances pour un mois dans une conjoncture politique jugée incertaine


mardi 10 mai 2016

P-au-P., 10 mai 2016 [AlterPresse] --- La clôture de la première session ordinaire de la 50e législature a eu lieu le 9 mai en assemblée nationale avec la participation de 21 sénateurs (sur 24) et 82 députés (sur 92).

Le sénat n’étant pas doté pour le moment d’un président, c’est celui de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, qui a présidé la séance.

Face à la conjoncture politique jugée incertaine, plusieurs députés voulaient continuer à siéger, contrairement aux dispositions de la constitution.

Leur problème : la date du 14 mai - qui devait être celle de l’investiture d’un nouveau président élu, selon l’accord du 6 février. Or, il n’y a pas eu d’élection.

Le président de la Chambre basse appelle le Conseil électoral à publier dans les meilleurs délais le calendrier de la poursuite des élections présidentielles, législatives et locales.

Les députés devront répondre à toute convocation de l’Exécutif en attendant l’ouverture de la deuxième session ordinaire, le 13 juin prochain.

Entre-temps, la commission de vérification électorale, à pied d’œuvre depuis la fin de la semaine dernière, devra produire ses recommandations d’ici fin mai. Des recommandations attendues pour connaitre définitivement les noms des protagonistes du second tour de la présidentielle ainsi que ceux des parlementaires qui n’ont pas été « mal élus ». [apr 10/05/2016 01 :00]