La Caraibe en un coup d’oeil

Pas de touf touf / Po ko gen touf touf


mardi 10 septembre 2002

Par Carole Gizolme

Courtoisie Gens de la Caraibe

Rentree suspendue en Guadeloupe. Les enseignants soutenus par les parents
d’élèves protestent contre les sous effectifs et les emplois précaires. En
Martinique, le lycée le plus prestigieux, le lycée des "Mapipi" ( formule
utilisée par RFI créole), celui de Césaire, Glissant et quelques adhérents a
du refouler ses élèves. Un escalier provisoire de quelques étages avait
oublié de s’habiller de sa rambarde de sécurité. Les éléves sont restés devant la porte. Ils ont même pas pu faire
des "ti points ti croix", woy !

En Haïti, les portes d’une école de Bois verna à Port-au-Prince, Centre
d¹Etudes Secondaires ont été mises sous scellées le jour de la rentrée en
raison d’un contentieux entre les héritiers du terrain de l’institution.
Toujours dans le registre des mauvaises surprises, certains d’entre vous
savent qu’AfricAmericA a vu un de ses plus importants financeurs lui
tourner le dos à deux semaines du forum d’art contemporain. Vous êtes
plusieurs à attendre l’occasion d’aller en Haïti. C’est peut être le moment.
Nous sommes quelques uns à migrer vers Ayiti depuis Montréal, Paris,
Asuncion, Port-of-Spain.

Enfin, c’était l’anniversaire de Ganesh, l’adolescent hindou couronné d’une
tête d’éléphant. Divinité de la chance, près d’un milliard de fidèles
l’invoque avant d’entamer de grands projets ou de voyager. Parmi ceux qui
ont chanté, dansé, offert des offrandes, des têtes connus et intimes.
Sylvie Bouras, directrice d’école a peut être sollicité le Ganesh de Saint
François en Guadeloupe pour préparer ses cours sur les cultures karibeyenn.