Haiti
Espace Femmes

Haïti-Femmes : Idea et Group Croissance prônent une Budgétisation sensible au genre (Bsg)


vendredi 25 mars 2016

Par Betty Désir

P-au-P, 25 mars 2016 [AlterPresse] --- En partenariat avec l’entreprise privée Group Croissance, l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (Idea) a procédé, le mardi 22 mars 2016, au lancement d’un manuel sur la Budgétisation sensible au genre (Bsg), a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ce manuel, qualifié d’ « outil important », devrait permettre aux parlementaires (Ndlr : il n’ y a aucune présence de femmes au parlement contesté et issu des élections controversées de 2015, dont les pouvoirs ont été validés à la va-vite le 10 janvier 2016) de prendre en compte les intérêts et besoins des filles et des femmes, dans différents domaines.

La santé, l’économie et l’agriculture sont des domaines à prendre en compte, en relation à la problématique des femmes, lors d’un processus de vote d’un budget national, déclare la directrice du programme de l’Idea, l’ancienne ministre (à la condition féminine et aux droits des femmes de 2006 à 2008 - ainsi que ancienne titulaire à la culture et à la communication de 2008 à 2011 et de févier 1991 à août 1993) Marie Laurence Jocelyn Lassègue.

Les organisations de femmes et le Ministère à la condition féminine et aux droits de la femme (Mcfdf) auraient déjà entrepris des échanges autour du Budget sensible au genre (Bsg), fait-elle savoir.

Ce guide aiderait les parlementaires à être mieux outillés, lorsqu’il s’agit de travailler sur le budget national et de planifier les différentes allocations.

La mise en œuvre d’une budgétisation sensible au genre doit reposer sur « une volonté politique forte » des autorités étatiques, au plus haut niveau, souhaite le président de la commission des finances au sénat, Nènel Cassy.

Le grand corps, qui promet de toujours avoir une attention spéciale à la problématique des femmes, ne restera pas indifférent aux luttes des femmes, de manière à agir sur la discrimination subie par les femmes, anticipe Cassy.

Malgré des avancées dans la lutte en faveur des droits des femmes et de leur émancipation, il reste beaucoup à faire pour un processus d’égalité des chances entre les hommes et les femmes, reconnaît le président de la commission à la condition féminine et équité de genre à la chambre des députés, Micalerme Pierre.

La route menant à l’équité doit être soigneusement construite, afin de ne pas laisser de côté les vraies priorités des femmes, conseille Micalerme Pierre.

Considéré comme une innovation majeure, le manuel sur la Budgétisation sensible au genre (Bsg) devrait servir de guide dans la perspective de faciliter l’intégration des priorités des femmes dans le budget national en Haïti.

Il devrait permettre également de créer, d’améliorer et de renforcer des programmes, mis en œuvre au bénéfice des femmes, sur la base d’une analyse devant identifier les besoins et intérêts spécifiques liés au genre.

Le président de l’entreprise privée Group croissance, Kesner Pharel, appelle, pour sa part, à l’implication de tous les secteurs pour rendre effective la Budgétisation sensible au genre.

Le plus important dans un budget est de savoir où vont les fonds, d’influencer les décisions et voir si l’aspect genre est pris en compte dans chaque ministère, souligne l’économiste Pharel. [bd emb rc apr 25/03/2016 1:50]