Développement durable

Aménagement du territoire : Des pistes pour imaginer une autre Haïti

Quel avenir pour la région des Palmes en périphérie de Port-au-Prince ?
mardi 15 mars 2016

P-au-P, 14 mars 2016 [AlterPresse] --- Le Comité interministériel d’aménagement du territoire (Ciat) a présenté, le samedi 12 mars 2016, la synthèse d’un atelier international consacré à la problématique territoriale de la région des Palmes, apprend AlterPresse.

La secrétaire exécutive du Ciat, Michèle Oriol, appelle à changer le regard sur le paysage haïtien et ouvrir des pistes pour imaginer une autre Haïti, lors de la présentation de la synthèse de cet atelier qui s’inscrit dans un cadre d’ouverture indispensable à l’aménagement du territoire.

Il faut confronter notre connaissance du territoire haïtien avec des logiques territoriales ailleurs, là où le territoire est mieux approprié par les populations et les institutions, prône-t-elle, soulignant la grande utilité de cet exercice.

Déroulé du 27 février au 11 mars 2016 dans les villes de Gressier, de Léogâne, de Grand-Goâve et de Petit-Goâve, cet atelier de deux semaines a réuni des spécialistes haïtiens et étrangers de tous horizons qui ont pu cerner les différentes facettes du projet territorial des Palmes.

« Le devenir de cette région dite des Palmes est indissociable de celle de Port-au-Prince, dont le développement affecte profondément l’organisation spatiale et l’économie du territoire, à dominante encore rurale », lit-on dans un communiqué.

« En raison de sa localisation, de sa géographie, et de ses activités, la région des Palmes illustre les enjeux du développement en Haïti », poursuit-il.

Les « campagnes » comme les « villes » peuvent être un horizon désirable et le lieu d’un développement humain intégral, relèvent les participants à l’atelier.

Cette façon de voir rompt avec le paradigme selon lequel la « ville » est considérée comme seul horizon désirable.

La réflexion et les propositions de l’atelier viseraient à identifier les leviers de plus grandes solidarités, réciprocités et complémentarités territoriales entre plaine littorale et mornes ainsi qu’entre capitale « port-au-princienne » et périphérie des Palmes.

Organisé conjointement par le Ciat et les Ateliers internationaux de maîtrise d’oeuvre urbaine de Cergy-Pontoise, cet événement a bénéficié du soutien de l’Agence française de développement (Afd), de l’Union européenne (Ue) et de l’agglomération de Cergy-Pontoise. [emb gp apr 14.03/2016 13 : 40]