Documents

Haïti-Politique : On ne peut pas compléter et évaluer « en même temps » les élections de 2015, selon le Parti Alternative Socialiste


mercredi 24 février 2016

Communiqué transmis à AlterPresse le 22 février 2016

Le Parti Alternative Socialiste (ASO) constate que l’Exécutif a entrepris des consultations dans le but de procéder à la formation d’un nouveau Conseil Electoral Provisoire. ASO estime que le moment est mal choisi. La crise qui secoue notre pays est beaucoup trop profonde et ses conséquences beaucoup trop lourdes pour laisser son dénouement à la merci de l’Accord partisan sectaire et anticonstitutionnel du 6 Février 2016. ASO croit sincèrement qu’il s’agit d’une confusion motivée sans doute par un certain souci de réussite et peut-être un désir de plaire à la Communauté Internationale. Cette initiative que nous qualifions de précipitée représente un message ambigu à bien des égards.

• D’abord à la Communauté Nationale qui verrait dans cette démarche une tentative de compléter rapidement les forfaits des 9 Aout et 25 Octobre qu’elle a rejetés de toutes ses forces à travers différentes manifestations.

• Au nouveau Conseil Electoral Provisoire qui ne se verrait ni concerné ni engagé par les conclusions de la Commission d’Evaluation et de Vérification Electorale.

• A la future Commission d’Evaluation et de Vérification Electorale qui ne verrait point le bien fondé de ses travaux.

On ne peut pas compléter les élections des 9 aout et 25 octobre, du moins on ne peut pas les compléter et les évaluer en même temps. On peut ou bien les compléter ou bien les évaluer. On peut ou bien se plier aux diktats de la Communauté Internationale alliée au Forum Economique du secteur privé ou bien se ranger du côté des forces populaires et démocratiques. Par delà les impératifs moraux (qu’il ne faudrait pas totalement ignorer) il y va aussi des intérêts nationaux. En effet face à l’entêtement de la Communauté Internationale qui s’obstine à vouloir « compléter » les élections, la mise en place de la Commission Indépendante d’Evaluation et de Vérification constitue déjà un acte de souveraineté. Comme l’avait fait ressortir Le Parti Alternative Socialiste dans une note précédente, les élections du 9 aout ont « fragilisé les soi-disant élus en les transformant ainsi en des proies faciles entre les mains des acteurs tant nationaux qu’internationaux ».

Le Parti Alternative Socialiste exhorte l’Exécutif à ne pas compromettre le faible capital de crédit dont il dispose, en s’engageant sur les voies contraires aux vœux démocratiques et à la volonté populaire

PORT-AU-PRINCE le 22 Janvier 2016-02-21
Pour l’Alternative Socialiste
Dr Jean Hénold Buteau
Porte-Parole