Documents

Haïti : Appel à l’évaluation exhaustive du processus électoral de 2015 et à l’audit de la gestion du régime de Martelly


samedi 20 février 2016

Positionnement du Front du Refus et de Résistance Patriotique sur la nouvelle étape de la crise post électorale

Transmis à AlterPresse le 19 février 2016

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique constate depuis les 6 et 14 février 2016, une nouvelle forme d’expression du mépris des acteurs politiques nationaux et internationaux pour la reconstruction d’une entité nationale souveraine dont le mode de résolution de la crise électorale en est la plus vile expression.

Le pays se retrouve aujourd’hui avec des dirigeants qui, au détriment de l’intérêt national, s’engagent dans une aventure périlleuse imposée par la tutelle internationale et l’oligarchie conservatrice locale.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique reconnaît qu’aucune des voies usuelles n’aurait pu satisfaire totalement les exigences légales ou constitutionnelles, et par conséquent aurait du inspirer plus de prudence et plus de consensus dans la recherche et la proposition d’une réponse systémique haïtienne viable et en dehors de toute dynamique de fait accompli.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique estime que la complexité de la situation greffée à la crise des valeurs humaines haïtiennes et universelles ne devrait nullement constituer une opportunité pour donner libre cours ni aux appétits de pouvoir ni à de nouvelles expériences fantaisistes.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique tient à rappeler que les deux séries d’élections réalisées en Haïti les 9 Aout et 25 Octobre 2015, ont été parmi les plus frauduleuses de la nouvelle ère de la démocratie imposée aux entités dites chaotiques placées sous administration internationale. Elles ont soulevé et soulèvent encore la colère et l’indignation de tous les vrais patriotes haïtiens de différents secteurs de la nation. Cependant elles sont également de nature à engendrer une élévation du niveau de la conscience nationale qui devrait s’exprimer dans la mise en branle d’un processus haïtien de rupture d’avec la dépendance et l’indignité.

Le Front estime que l’entêtement de certains des acteurs politiques haïtiens et de la Communauté Internationale voulant à tout prix poursuivre rapidement leur marche forcée vers ce qu’ils appellent la conclusion du processus électoral a pour objectif de masquer leurs échecs et de redéfinir les termes du maintien de l’occupation du territoire et de leur main mise sur nos potentiels humains et nos importantes richesses naturelles. Cela passe pour eux par le maintien et la reproduction à la tête de l’État de coalitions hybrides pour à la fois contenir les mouvements de masse et maintenir le statut quo.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique est convaincu qu’il est matériellement impossible et politiquement néfaste pour notre avenir de continuer un pareil processus.

Il tient à réitérer sa détermination dans le combat pour la constitution et le développement de coalitions de forces sociales et politiques capables de promouvoir et défendre de réelles valeurs démocratiques.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique est plus que jamais déterminé à entreprendre des démarches de rupture susceptibles de favoriser une situation nouvelle qui contribuera à une récupération démocratique, au recouvrement de notre souveraineté et à la renaissance d’espoirs de progrès et de développement. Cela passe nécessairement par la fin de l’impunité électorale, ce qui suppose une profonde réforme du système électoral.

Le Front du Refus et de Résistance Patriotique maintient sa position initiale et appelle à une large concertation entre les acteurs politiques et les secteurs organisés de la société civile en vue de la mise en place d’une commission indépendante composée de personnalités crédibles inspirant confiance, qui sera chargée de l’évaluation exhaustive de tout le processus électoral de 2015 et de déterminer le sort qui doit être réservé, tant au processus lui-même qu’aux auteurs avérés des fraudes. Cette concertation visera à l’établissement d’un consensus sur la constitution d’une commission d’enquête administrative et financière autour de la gestion du régime de Martelly pour faire la lumière sur les nombreux scandales de corruption présumée. Enfin, il est impératif de définir ensemble une feuille de route devant aboutir à la refonte complète de notre système électoral pour que triomphe le principe de base : « Une personne, une voix » !

Signataires : Marie Frantz JOACHIM / Edmonde S. BEAUZILE/ Freud JEAN /Jean William JEANTY/ Junot FELIX/Jean Henold BUTEAU/ Charles Henri BAKER/ Kenold MATHIEU/ Magalie COMEAU-DENIS/ Chavannes JEAN-BAPTISTE/ Francky EXIUS/ Rosemond PRADEL/ Alix RICHARD

Pour authentification,

Marie Frantz JOACHIM
Coordonnatrice Générale
SOFA

Jean Hénold BUTEAU
Coordonnateur Général
ASO

Port-au-Prince, 18 février 2016