Dépêches

Haïti-Culture : Des festivités carnavalesques dans un contexte de vide présidentiel


lundi 8 février 2016

P-au-P, 8 février 2016 [AlterPresse] --- Les festivités carnavalesques amputées d’un jour s’ouvrent, ce lundi 8 février 2016, dans un contexte de vide présidentiel, constate AlterPresse.

A cause des complications relatives aux événements marquant la fin du mandat du chef de l’Etat Michel Martelly, le 7 février, ces festivités ont été suspendues pour le premier jour, a indiqué un communiqué du gouvernement.

La construction de stands se poursuivat au Champ de mars jusque dans l’après-midi du 7 février. Très peu de stands et d’amants du carnaval y ont été remarqués.

Lors d’un défilé au Champ de mars, plusieurs manifestants se réclamant de l’opposition, hostiles à un accord de sortie de crise signé le 6 février par le parlement et l’exécutif, ont lancé des pierres sur certains stands et des agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh) qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et canons à eau pour disperser la manifestation.

Suite à une situation de tension qui y a régné, des individus en ont profité pour voler des matériels servant à la construction de ces stands.

Le premier ministre Evans Paul a appelé au calme et demandé une nouvelle fois aux différents secteurs impliqués dans la crise de faire preuve de responsabilité en préservant un climat serein de dialogue pour mieux vivre ensemble.

Plusieurs ténors du carnaval comme le groupe musical T-Vice ont annoncé qu’ils ne participeront pas au carnaval cette année.

Vu la situation économique et politique, T-Vice exprime, dans une note, son refus de prendre part au défilé puisque, dit-il, le moment n’est pas propice vu l’incertitude qui règne dans le pays.

Il affirme n’entendre pas inviter ses fans à venir au Champ de mars sans pouvoir garantir leur sécurité.

Le vide présidentiel créé après la fin du mandat de Martelly depuis le 7 février 2016 suscite la peur dans les esprits des gens notamment des carnavaliers face à des dérapages qui pourraient surgir lors du défilé carnavalesque.

La Pnh annonce que les permis de ports d’armes à feu sont suspendus sur les parcours carnavalesques dans tous les départements du pays.

De plus, la vente et la consommation dans des récipients en verre, l’usage d’armes blanches et de tout autre objet tranchant susceptible de causer des blessures à autrui sont interdits dans toutes les aires ou se dérouleront ces festivités jusqu’au 10 février 2016 à minuit. [emb gp apr 08/02/2016 14 : 10]