Perspectives

Haïti-Politique : Refuser à tout prix la continuité, prône l’écrivain Pierre Michel Chéry

30 ans après le 7 février 1986, il faut des transformations profondes
samedi 6 février 2016

P-au-P, 05 févr. 2016 [AlterPresse] --- Le gestionnaire et écrivain Pierre Michel Chéry appelle à la rupture avec les politiques du président Michel Martelly, en fin de mandat, et à des transformations sociales pour stopper les crises successives que traverse la société haïtienne, à un carrefour déterminant pour son avenir.

Il faut des transformations sociales profondes pour sortir de cette crise permanente, plaide Pierre Michel Chéry, invité à l’émission Ti chèz ba, prévue pour être diffusée ce samedi 6 février 2016 sur AlterRadio (7:00, 15:00).*

Si la solution choisie ne donne pas satisfaction aux revendications sociales et ne va pas dans le sens d’une transformation sociale en profondeur, elle sera aléatoire, sans aucune possibilité de durer dans le temps, avertit-il, soulignant combien la situation socio-économique se révèle compliquée.

Les élections controversées des 9 août et 25 octobre 2015 ont contribué à l’aggravation d’une crise politique, qui existe depuis l’accession, en mai 2011, de Michel Martelly à la présidence.

Des consultations sont toujours en cours entre l’exécutif, les présidents des deux branches du parlement et des groupes de parlementaires, en vue d’une sortie de crise.

L’incertitude persiste à propos de la transition, qui aura cours à partir du 7 février 2016, date du départ du président.

Le choix, qui se fait actuellement, sera déterminant pour l’avenir de la société, souligne- Pierre Michel Chéry, déplorant une certaine dégénérescence de la situation politique sous Martelly (14 mai 2011 - 7 février 2016).

Aucun éventuel remplaçant ne saurait se permettre de continuer ce que faisait Martelly, qui reste contraire aux attentes de transformation réelle du peuple.

De nouvelles valeurs doivent pénétrer tous les espaces de socialisation, comme l’école, pour devenir naturelles, recommande-t-il, profitant pour souhaiter une école pour toutes et tous.

30 ans après la chute des Duvalier, une absence persistante de transformations sociales

La société n’arrive pas à initier des transformations profondes, pour que la classe politique puisse s’y conformer, déplore Pierre Michel Chéry.

Il regrette le fait que nous (les Haïtiennes et Haïtiens) ne soyons pas arrivés, encore, à sortir du régime duvaliériste.

Le 7 février 2016 ramène le 30e anniversaire de la chute de la dynastie Duvalier, après 29 ans de règne tyrannique du père François (22 septembre 1957 - 21 avril 1971), puis du fils Jean-Claude (21 avril 1971 - 7 février 1986), causant des dizaines de milliers de morts.

Les actrices et acteurs devraient se pencher sur les transformations à accomplir dans la société, pour permettre réellement de passer un demi-siècle sans enregistrer de crise dans la société, recommande le gestionnaire.

Ils doivent apprendre également à la population à savoir comment opérer une transformation, à s’appuyer sur une force sociale porteuse de changement social.

Des compagnies étrangères indexées dans l’exploitation d’îlots

Des compagnies de croisière et des investisseurs étrangers, favorisés par le pouvoir en place, auraient des intérêts économiques dans le pays impliquant l’exploitation des îlots comme l’Île-à-Vache, relève-t-il, rejetant les rapports politiques et économiques d’exploitation et d’anti-changements en cours.

Quels avantages comptait donner Martelly à la communauté internationale, pour qu’il ne puisse pas partir ? s’interroge-t-il.

Tout en préconisant une réorganisation de l’économie pour la rendre utile au pays, le gestionnaire et écrivain Pierre Michel Chéry exhorte les avant-gardistes à saisir les enjeux et les réalités pour savoir vers quelles transformations ils doivent tendre. [emb apr 05/02/2016 12:30]

*Rediffusion, dimanche 7:00, 13:00, 17:00

TiChèzBa, édition du 30 janvier 2016, invité Antonal Mortimé, secrétaire général de la New england human rights organization (Nehro). Martelly alimenterait les violences dans ses déclarations, qui pourraient déboucher sur des confrontations entre les partisans du pouvoir et ceux de l’opposition, met en garde Mortimé.

2016-01-30 TiChezBa Anthonal Mortimé- 1ère partie by Alterradio on Mixcloud

2016-01-30 TiChezBa Anthonal Mortimé- 2eme partie by Alterradio on Mixcloud