Dépêches

Haiti-Elections : Scrutin du 24 janvier reporté sine die, informe le Cep


vendredi 22 janvier 2016

P-au-P, 22 janv. 2015 [AlterPresse] --- Le second tour de la présidentielle et des législatives partielles du 24 janvier a été reporté sine die, informe le Conseil électoral provisoire (Cep), lors d’une conférence de presse, ce vendredi 22 janvier 2016.

« Face à la détérioration de l’environnement sécuritaire et les menaces qui pèsent sur le processus électoral, le Cep a décidé de surseoir aux opérations électorales devant mener au 24 janvier 2016, jour prévu pour la tenue du scrutin », lit-on dans un communiqué de presse # 113, de l’institution électorale.

Cette décision a été prise en vue de protéger la vie des électeurs, celle du personnel du Cep, les biens de l’institution, particulièrement les établissements scolaires mis à la disposition de l’institution, précise le communiqué.

Dans le Centre : Incendie du Bureau électoral communal (Bec) de Lascahobas, tentative d’incendie à Thomonde, tirs nourris au centre de vote Claire Heureuse de Savanette sont parmi les faits évoqués par le Cep.

Il énumère également des tentatives d’incendie du centre de vote Ecole évangélique de Maillart à Torbeck (Sud), au lycée Fabre Geffrard (Artibonite), des Bureaux électoraux communaux (Bec) II et III de Port-au-Prince, de Léogâne et de Grand Goave (département de l’Ouest).

A Fonds Parisien, des individus armés ont emporté le matériel sensible entreposé à l’école nationale.

Cette décision vient après des pressions exercées par divers secteurs socio-économiques et politiques sur le Cep pour qu’il abandonne l’idée d’organiser ces élections prévues pour le 24 janvier.

Plusieurs organisations et institutions ont estimé que les conditions ne sont pas réunies pour la tenue de bonnes élections le 24 janvier 2016, contrairement à diverses instances de la communauté internationale notamment du Core Group.

Des manifestations intensives annoncées par l’opposition, dans les rues de Port-au-Prince se sont poursuivies, ce vendredi 22 janvier pour continuer d’exiger l’annulation de ces élections. De nouvelles violences ont été enregistrées.

Depuis le lancement du processus du deuxième tour de la présidentielle, seul le candidat du Parti haïtien tèt kale (Phtk) au pouvoir, Jovenel Moise, mène campagne.

Jude Célestin de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh) a annoncé officiellement qu’il ne participerait pas au second tour de la présidentielle face à Jovenel Moise, dans un message radio-télévisé le 18 janvier 2016.

Célestin a qualifié, à l’avance, l’exercice annoncé du 24 janvier 2016 de « mascarade ».[emb gp apr 22/01/2016 15 : 20]