Documents

Haïti-Élections : Des organisations de droits humains expriment leurs inquiétudes et invitent au dialogue


jeudi 21 janvier 2016

Communiqué de plusieurs organisations de défense de droits humains

Transmis à AlterPresse le 21 janvier 2015

Les organisations haïtiennes des Droits Humains signataires de la présente note constatent avec amertume la dégradation du climat politique depuis un certain temps. Ces organisations de Droits humains dénoncent avec véhémence le comportement du pouvoir exécutif actuel et le Conseil Electoral Provisoire dans l’aggravation de la nouvelle crise politique née des élections frauduleuses du 9 aout et du 25 octobre 2015, avec la complicité d’une frange de la Communauté Internationale, qui elle-même défend ses propres intérêts.

Les cinq (5) années du Président Joseph Michel MARTELLY au pouvoir représentent 5 années de crise politique et d’instabilité institutionnelle avec de graves conséquences sur la vie de la population tant sur le plan économique que sur le plan social. Peine est de constater que durant cette période, l’exécutif a privilégié l’organisation de festivités carnavalesques en lieu et place des élections libres et démocratiques, voie royale qui mène à l’alternance démocratique.

Ces organisations de Droits Humains signalent que nous sommes à quelques jours de la fin du mandat présidentiel sans une bonne perspective de passation démocratique du pouvoir à un nouveau président élu. C’est une situation exceptionnelle que vit le pays depuis l’entrée en vigueur de la Constitution de 1987. Cette situation exceptionnelle commande un sursaut national des forces vives pour la sauvegarde des acquis constitutionnels et démocratiques et nécessite qu’on s’asseye ensemble en vue de trouver une solution non partisane qui correspond aux impératifs de la conjoncture.

Que vive la Démocratie Haïtienne !

Port-au-Prince, 20 Janvier 2016

Suivent les signatures :

1. Institut Mobile d’Education Démocratique (IMED)
2. Fondation Zanmi Timoun
3. Coalition Haïtienne de Femmes Leaders (COHFEL)
4. Association KOURAJ
5. Combite Pour la Paix et le Développement (CPD)
6. Fondation Groupe d’Alternative et de Justice (F.G.A.J)
7. Collectif des Défenseurs Plus
8. Solidarité Haïtienne de Défense des Droits Humains (SOHDDH)
9. Observatoire de Recherche sur les Rapports Elites-Populations et Migrations (ORREM)
10. Collectif des Organisations pour la Défense des Droits Migrants et Rapatries (CODDEMIR)