Documents

Haïti-Élections : L’OEA salue l’établissement d’une date pour le second tour


vendredi 8 janvier 2016

Communiqué de l’OEA

Transmis à AlterPresse le 7 janvier 2016

La Mission d’observation électorale (MOE) de l’Organisation des États Américains (OEA) en Haïti salue l’établissement d’une date pour le second tour des élections présidentielles comme un « pas dans la bonne direction ». Elle appelle l’ensemble des acteurs à travailler à l’amélioration des conditions en vue du vote annoncé pour le 24 janvier. La conclusion du processus électoral permettra un transfert de pouvoir constitutionnel à un nouveau Président élu.

La Mission considère comme une mesure positive la dissociation des élections locales du second tour des présidentielles limitant le nombre de mandataires dans les bureaux de vote et permettant ainsi d’éviter une répétition des problèmes survenus le 25 octobre.

La MOE-OEA prend note des recommandations produites par la Commission d’évaluation électorale indépendante et exhorte le Conseil électoral provisoire (CEP) à les considérer dans la préparation du second tour des présidentielles afin de favoriser le renforcement du processus électoral et son caractère compétitif.

Certaines irrégularités identifiées par la Commission d’évaluation devant être prises en compte avant les prochaines étapes du processus électoral avaient été mises en exergue par la Mission de l’OEA dans le cadre des recommandations formulées à l’occasion de ses déclarations préliminaires et rapports soumis au CEP suite aux élections du 9 août et du 25 octobre. En dépit d’irrégularités, l’information recueillie par la MOE-OEA sur le terrain n’a pas révélé de divergences par rapport aux résultats définitifs des présidentielles publiés par le CEP en ce qui a trait aux deux candidats admis au second tour.

Le processus électoral peut et doit être amélioré, mais les efforts doivent aller au delà de nouvelles garanties techniques. La MOE-OEA encourage les haïtiens à participer en grand nombre au second tour des présidentielles et à s’engager de manière active dans le processus électoral afin de prévenir les irrégularités et actes de violence observés lors des scrutins précédents. La Mission appelle les deux candidats à s’engager pleinement dans le processus électoral et à faire entendre leur voix à travers le vote.

La MOE-OEA a maintenu une présence permanente en Haïti depuis le début du processus électoral et déploiera une importante mission d’observation électorale pour observer les prochaines phases. La poursuite par Haïti du renforcement et de la consolidation de son système démocratique permettront d’aboutir à une paix et à un développement durables.