A travers Haiti

Haïti-Choléra : Augmentation des cas en raison d’une carence d’eau à Belladère


mercredi 6 janvier 2016

Correspondance Shella Chauvette

Belladère, 5 janv. 2016 [Alter presse] --- La pénurie d’eau courante augmente les cas de choléra dans le centre-ville de la commune de Belladère (département du Centre), apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Cette situation, qui prévaut depuis 24 mois, préoccupe au plus haut point les habitantes et habitants de la zone.

Ces derniers pressent les instances concernées, notamment la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) en Haïti, de prendre des mesures adéquates pour remédier à ce manque.

Seulement deux points d’eau, dont l’un se trouve à Cachiman, une localité située à 5 kilomètres de la ville de Belladère, et l’autre sur la route menant au quartier Baptiste, desservent une population de 30,000 personnes.

Une habitante du centre-ville, Julienne François, responsable d’une famille de sept membres, dit avoir du mal, certaines fois, à se procurer un seau d’eau, qui se vend à cinq gourdes (US $1.00 = 60.00 gourdes ; 1 euro = 67.00 gourdes aujourd’hui).

« Ma petite sœur est atteinte de choléra, après avoir bu de l’eau provenant d’une source. Ce jour-là, je ne pouvais pas acheter un gallon d’eau », regrette Innocente Sefin, une autre habitante de Belladère.

La pénurie d’eau, jointe à la promiscuité, a occasionné la réapparition du choléra dans la commune, indiquent des habitants vivant à Cité Tôle et près de l’hôpital public Notre Dame de la Nativité.

Cette situation affecte également certains commerces.

« Des fois, je veux préparer trois ou quatre repas. Mais la difficulté, à trouver de l’eau pour les préparer, pose beaucoup de problèmes », fustige Betty Joseph, restauratrice à Belladère.

Certaines personnes sont obligées de parcourir des kilomètres pour aller chercher de l’eau dans les rivières de "Las Aguas", d’Onde-Verte et dans la localité de Los-poètes qui a pu bénéficier d’un captage d’eau de la rivière d’Onde-Verte, située à environ 5 kilomètres de la ville de Belladère.

De fréquents accidents de motocyclette y sont enregistrés durant le trajet.

Un habitant de Belladère, Lucien Ledoux, affirme avoir eu un accident de moto qui lui a valu une fracture à la jambe, alors qu’il revenait d´un point d´eau, une source située près de "Las aguas".

Il encourage les autorités concernées à se pencher sur cette rareté d’eau à Belladère.

La surpopulation de la zone serait à l’origine de ce problème, si l´on en croit le responsable de la Dinepa à Belladère, Reynold Fleury.

« Le captage de Rocher a été fait, depuis 1948, pour une population de 300 habitants. Celle-ci est passée actuellement à environ 30, 000 habitants »¨, souligne-t-il.

« J’ai fait appel à mes supérieurs pour construire d’autres captages, qui pourraient résoudre ce problème », ajoute le responsable local de la Dinepa.

Une recrudescence des cas de choléra est constatée dans la commune de Belladère depuis la mi-décembre 2015.

Apparue en Haïti en octobre 2010, cette épidémie a déjà fait plus de 9 mille morts. Selon plusieurs études, le choléra a été introduit en Haïti à partir du camp des casques bleus népalais de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) dans le Plateau central. [sc vs apr 05/01/2016 20:00]