Dépêches

Haïti-Bilan 2015 : Une croissance économique en panne, relève la Papda


samedi 2 janvier 2016

P-au-P, 02 janvier 2016 [AlterPresse] --- La Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda) relève une croissance économique en panne au cours de l’année 2015.

Lors d’une conférence de presse-bilan, donnée le mercredi 30 décembre 2015 et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse, le directeur exécutif de la Papda, Camille Chalmers, a déploré la dépendance d’Haïti par rapport à l’extérieur, notamment sur les plan alimentaire, politique et économique, un faible taux de croissance, à savoir 2%.

« Ce taux de croissance économique de 2%, extrêmement faible, correspond à un Produit intérieur brut (Pib) de 0.7% per capita. C’est une évolution négative, qui démontre une économie en régression », avance la Papda.

Ce taux de Pib serait en réduction par rapport à celui de l’année 2013-2014, estimé à 2.7 %.

L’économie haïtienne est en régression, parce que la politique gouvernementale (d’Evans Paul) n’était pas à la hauteur pour faire face aux problèmes existants.

La sécheresse a entraîné une perte de 50 à 52% de production des tubercules de maïs et de petit mil pendant la récolte de printemps, rapporte la Papda, soulignant qu’aucune réponse n’est apportée par rapport au nombre, en augmentation, des personnes en situation d’insécurité alimentaire.

La plateforme mentionne aussi un déficit fiscal de 6%, durant l’année 2015, tandis que la réserve internationale nette a diminué de façon importante, passant de 2 milliards entre 2010-2011 à 880 millions de dollars américains (US $ 1.00 = 60.00 gourdes ; 1 euro = 67.00 gourdes aujourd’hui).

Il y a eu également une réduction de l’aide publique au développement, évaluée actuellement à 480 millions de dollars américains, une somme inférieure par rapport à l’aide reçue en 2009.

L’un des faits majeurs de cette année est la réduction, de l´ordre de 48%, des fonds de Pétrocaribe, rappelle la Papda.

Pendant des années, le gouvernement haïtien a bénéficié de la poussée de liquidités faciles, qui équivalait à un montant entre 200 à 300 millions de dollars américains, en fonction du prix du pétrole à l’échelle nationale.

La Papda appelle le prochain gouvernement à relever les défis, liés à l’accès aux services de base, comme l’éducation et la santé, et à prendre en considération la crise de la faim, de l’emploi, du logement et de l’environnement en Haïti.

Ralentissement de l’économie en 2015, selon l’Ihsi

Le dernier bulletin de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (Ihsi) signale un ralentissement du rythme de croissance du Produit intérieur brut (Pib), qui, selon les estimations préliminaires, a atteint, en volume, un niveau de 1.7% en 2015, contre 2.8% en 2014.

L’économie haïtienne a été affectée en 2015 par l’environnement sociopolitique du pays et des déréglementations climatiques, marquées par une sécheresse relativement rude, indique-t-il.

Cette diminution a été observée dans la quasi-totalité des branches d’activité, qui ont affiché des accroissements moins prononcés que ceux de l’année 2014. [bd emb rc vs apr 02/01/2016 0:50]