Développement durable

Haïti-Santé : Des Ong plaident en faveur de l’éradication du choléra


mercredi 30 décembre 2015

Par Jean Elie Paul

P-au-P, 30 déc. 2015 [AlterPresse] --- Le Comité de coordination des Organisations non gouvernementales (Ong) en Haïti (Cco en Haïti) [1] encourage les acteurs nationaux et internationaux, notamment les bailleurs de fonds, à continuer à apporter leur soutien dans la lutte contre le choléra pendant l’année 2016 et pendant les cinq prochaines années.

Le Cco appelle la communauté internationale à se mobiliser pour poursuivre les objectifs, établis dans le « Plan d’élimination du choléra 2012-2022 » du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Une baisse, en 2016, des financements dans la lutte contre le choléra, risquerait de mettre à mal tous les efforts de structuration de la réponse communautaire et institutionnelle, déployés jusque-là dans le pays, craint le Cco.

Ce qui pourrait entraîner la résurgence de multiples flambées de choléra en Haïti, même dans les milieux où cette épidémie s’est progressivement éteinte, augure-t-il, citant en exemple le département de l’Artibonite (au nord de la capitale Port-au-Prince).

1,310 cas ont été recensés, du début du mois de novembre jusqu’au 12 décembre 2015, selon le dernier rapport de la direction sanitaire de l’Artibonite.

De janvier à novembre 2015, le Mspp rapporte 31,396 cas vus et 297 décès.

Ce qui démontre que le système de surveillance et de réponse, mis en place par l’ensemble des acteurs impliqués, y compris la communauté internationale, a clairement contribué à la lutte contre le choléra en Haïti, selon le Cco Haïti.

« Malgré des résultats encourageants, le choléra est toujours présent dans le pays. Ce qui signifie que le système actuel nécessite, plus que jamais, d’être garanti et renforcé par des programmes, agissant directement sur la vulnérabilité des populations ».

Le Cco demande aux bailleurs d’urgence et de développement de s’aligner pour assurer la continuité du soutien à la lutte contre le choléra.

Il recommande aux bailleurs de continuer à appuyer les efforts, engagés depuis la mise en place du « Plan d’élimination du choléra 2012-2022 » par le Mspp, efforts qui permettent, dit-il, de renforcer la surveillance de l’épidémie et de mieux contenir les flambées.

Le Cco les encourage également à s’engager dans les activités de surveillance épidémiologique et de réponse rapide et coordonnée, en mettant à disposition les fonds suffisants, pour maîtriser les flambées de choléra au niveau institutionnel.

Les bailleurs doivent s’impliquer davantage dans les activités de prévention et inclure, dans leurs priorités, le financement d’installations d’alimentation en eau potable et leur gestion de façon durable.

Ils doivent faire la promotion de bonnes pratiques d’hygiène et favoriser les activités de changement de comportement des individus, en incitant à la construction et à l’utilisation de latrines dans les zones de persistance de choléra.

Du 1er au 16 décembre 2015, seize communes des départements de l’Artibonite, du Sud-Est, du Nord, du Nord-Ouest et de l’Ouest - où se trouve la capitale Port-au-Prince - étaient en alerte rouge, en ce qui concerne le choléra.

Au total, plus de 9 mille personnes sont mortes de choléra, depuis son introduction en Haïti par la force onusienne en octobre 2010. [jep emb rc apr 30/12/2015 13:10]

[1N.B. Le Comité de coordination des Ong (Cco Haïti) est un consortium d´Ong internationales opérant dans les secteurs de la coopération humanitaire et du développement en Haïti, avec cinquante-deux membres enregistrés.

Il a pour objectif d´accroître la cohérence et l´efficacité de la contribution des Ong Internationales à l’amélioration des conditions de vie du peuple haïtien, par le renforcement du dialogue institutionnel et des collaborations entre les différents acteurs, dans une perspective de développement durable.