Dépêches

Haïti-Élections : Le Cep évoque un possible report des collectivités territoriales au 27 décembre


samedi 26 septembre 2015

P-au-P, 25 sept. 2015 [AlterPresse] --- Les élections des collectivités territoriales prévues pour le 25 octobre prochain pourraient être reportées au 27 décembre 2015, indique à AlterPresse la conseillère au Conseil électoral provisoire (Cep), Lourdes Édith Delouis.

Le report des élections pour les collectivités territoriales au 27 décembre, date également retenue pour le second tour de la présidentielle, a été proposé par les partis politiques lors d’échanges avec le Cep, les 11 et 18 septembre 2015, rappelle-t-elle.

Les élections des collectivités territoriales concernent les Conseils des assemblées des sections communales (Casec), les Assemblées des sections communales (Asec) et les délégués.

Ces élections devaient être réalisées en même temps que le 1er tour de la présidentielle, le second tour des législatives ainsi que les municipalités du 25 octobre 2015.

Entre temps, le Bureau du contentieux électoral national (Bcen) est en délibération afin de soumettre ses décisions au Cep pour la publication des résultats définitifs des législatives du 9 août 2015, annonce la conseillère électorale qui n’était pas en mesure d’annoncer une date pour la publication des résultats définitifs de ces élections.

Ces élections entachées d’irrégularités et de violences ont été vivement critiquées par divers secteurs notamment de droits humains et des partis politiques.

Suivant le calendrier électoral, les résultats définitifs du premier tour des élections législatives devaient être disponibles depuis le 9 septembre.

Ce retard de publication serait dû au nombre élevé de contestations entendues au Bcen, selon Lourdes Édith Delouis, soulignant que plus de 100 cas y ont été auditionnés.

Par ailleurs, le représentant du parti Ayisyen pour Ayiti, Jonas Coffy, appelle à la démission des conseillers électoraux pour n’avoir pas su organiser des élections libres, honnêtes et démocratiques et en toute sécurité.

« Il ne saurait y avoir d’élections le 25 octobre puisqu’il n’y avait pas eu d’élections, le 9 août dernier », lâche-t-il. [bd emb gp apr 25/09/2015 16 : 00]