Espace Femmes

R.D./Justice : Trois mois de prison à une Dominicaine, pour exploitation sexuelle sur des adolescentes et des femmes en Haïti


jeudi 17 septembre 2015

P-au-P, 17 sept. 2015 [AlterPresse] --- Le juge d’instruction du district national de Santo Domingo (République Dominicaine) a condamné, le mercredi 16 septembre 2015, à 3 mois de prison préventive, Lisette Abreu Rosario, surnommée « Nicol », pour exploitation sexuelle sur des adolescentes et des femmes, selon des informations publiées sur le site de l’agence en ligne precision.com.do, consultée par AlterPresse.

Lisette Abreu Rosario a été appréhendée, le vendredi 11 septembre 2015, à bord d’un véhicule de transport public, sur la frontière de Jimani (Malpaso/Malpasse), pendant qu’elle tentait d’entrer sans papiers en Haïti.

Environ 10 jeunes Dominicaines, âgées respectivement entre 16 et 22 ans, provenant de différents quartiers de la zone nord du district national de Santo Domingo, auraient été bernées par Lisette Abreu Rosario, indique le ministère public.

L’accusée avait pour mission de contacter ces adolescentes et ces jeunes femmes pour leur fournir du travail dans une entreprise de prostitution en Haïti, où elles ont été, par la suite, victimes d’exploitation sexuelle, révèle le dossier de l’enquête, conduite par un procureur spécialisé dans le trafic illicite de migrants et la traite des personnes.

Contraintes d’avoir des relations sexuelles avec les clients des entreprises, où elles ont été placées, les victimes ont été interdites de quitter librement « ces lieux de placement », sous prétexte de dettes non encore honorées.

Tant qu’elles n’auraient pas payé le montant de ces dettes alléguées, elles ne pourront pas retourner en République Dominicaine, signale le dossier d’enquête.

Les personnes affectées ont été secourues sur le territoire haïtien par le Consulat de la République Dominicaine en Haïti, dirigé par Ramón De la Rosa, et l’ambassade dominicaine en Haïti, sous la coordination de la Direction des questions migratoires du ministère des Affaires étrangères, font savoir les autorités dominicaines.

L’enquête, débutée en octobre 2014, a été dirigée conjointement par le procureur général de la cour, un avocat spécialiste en trafic illicite de migrants, José Agustín De la Cruz, une procureure du district national de Santo Domingo, représentée par Alba Esther Corona Valerio, également directrice du département du trafic des personnes de sa juridiction, avec l’appui du Département du crime organisé de la police nationale et l’office of Homeland Security Investigations (Hsi) du service de l’immigration et contrôle des douanes (Ice) des États-Unis d’Amérique.

Le procureur général de la République Dominicaine, Fransisco Domínguez Brito, exhorte les familles et amis (es) des victimes à fournir des informations sur l’accusée Lisette Abreu Rosario, impliquée dans l’exploitation sexuelle de jeunes femmes et adolescentes en Haïti. [bd emb rc apr 17/09/2015 1:27]