Perspectives

Haïti/1915-100 ans : Mobilisation du Mpdp pour marquer le centenaire de l’occupation américaine


vendredi 24 juillet 2015

P-au-P, 23 juillet 2015 [AlterPresse] --- Une marche, des expositions, conférences, projections et manifestations culturelles seront, entre autres, au menu de la commémoration des 100 ans de la première occupation américaine, annonce l’Initiative du Mouvement patriotique démocratique populaire (Mpdp).

« 1915-2015 : avec bottes ou sans bottes, l’occupation est toujours présente » : tel est le thème de cette commémoration, indiquent les organisateurs, lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi 23 juillet et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les activités doivent permettre de rafraîchir la mémoire du peuple haïtien sur les crimes, l’injustice et diverses formes d’exploitation, commis en Haïti, en particulier contre les paysans et ouvriers, depuis la première occupation en 1915 jusqu’à date, rappelle Dérinx Petit-Jean, coordonnateur de la commission du Mpdp pour marquer les 100 ans de l’occupation américaine.

Elles visent à sensibiliser le peuple sur les conséquences économiques, politiques, sociales et culturelles néfastes de l’occupation et la domination de la force onusienne sur le pays, souligne Petit-Jean.

Des activités en mémoire des 100 ans de l’occupation américaine

Le 24 juillet, une conférence-débats et une exposition de photos accompagnées de textes, auront lieu à Solino alors qu’une semaine de mobilisation est prévue à Plaisance du Nord.

Un film sur l’occupation américaine sera projeté le 26 juillet à l’école Lakay à l’Avenue Poupelard.

Le 27 juillet, il est aussi prévu une exposition de photos au Champ de Mars où une marche patriotique, accompagné d’un théâtre populaire devrait démarrer le 28 juillet pour aboutir au local de la Faculté des sciences Humaines (Fasch). La Fasch accueillera, le même jour, une grande manifestation culturelle à l’occasion de la commémoration des 100 ans de cette occupation.

Des représentants d’organisations de la société civile comme les mouvements de femmes, les familles de Charlemagne Péralte et de Benoit Batraville interviendront, entre autres, à cet événement pour faire part de leurs témoignages sur l’occupation.

Les leaders Charlemagne Péralte et Benoît Batraville ont opposé une résistance armée à l’occupation américaine jusqu’à la mort.

Débarqués le 28 juillet 1915, les militaires américains ont laissé officiellement le pays le 21 août 1934 après 19 ans d’occupation.

Pour clore les activités de commémoration des 100 ans de l’occupation, l’initiative Mpdp prévoit d’organiser, le 17 décembre 2015, un tribunal populaire symbolique pour juger les américains pour les assassinats politiques, économiques, sociaux et culturels orchestrés contre le peuple haïtien depuis la première occupation de 1915 à aujourd’hui.

La commémoration du massacre de Jean Rabel dans un contexte de domination étrangère

Ce 23 juillet, une exposition de photos et une conférence-débats sur l’occupation américaine et le 28e anniversaire du massacre des paysans de Jean Rabel (Nord-Est) devraient avoir lieu dans la commune de Chansolme sous l’initiative de l’organisation Tèt kole ti peyizan ayisyen.

Des militaires, des anciens membres de la milice des Duvalier et des grands propriétaires terriens ont massacré environ 139 paysannes et paysans, le 23 juillet 1987, selon des chiffres officiels.

Dans ce contexte de commémoration des 100 ans d’occupation et du 28e anniversaire du massacre des paysans de Jean Rabel, les grandes puissances étrangères continuent d’effectuer des manœuvres pour maintenir leur domination en piétinant les intérêts du pays, dénonce Kenidd Ascelin, membre de commission de l’Initiative du Mpdp.

Ces puissances encouragent des modèles politiques, basés sur des ajustements structurels, l’absence de souveraineté, le renforcement de l’exclusion et la dépendance du pays, condamne-t-elle.

Appelant l’Etat à punir les responsables qui sont impliqués dans le massacre de Jean Rabel, l’organisation Mpdp entend poursuivre la lutte aux côtés des paysans contre les problèmes liés à la justice, l’accès à la terre et à l’eau. [emb kft gp apr 23/07/2015 15 :50]