HaitiWebdo

HaitiWebdo-Semaine du lundi 13 au mardi 21 juillet 2015

Haïti-Elections : Martelly valse en campagne, la gourde a le blues


mercredi 22 juillet 2015

P-au-P, 22 juil. 2015 [AlterPresse] --- Entre violence et polémique, le processus électoral voit arriver les premières missions d’observation internationales, alors que la valeur de la gourde se délite face au dollar américain.

Martelly réagit face l’opposition et prend Obama comme exemple

Après son intervention à Saint-Louis du Nord (Nord-Ouest), le mercredi 15 juillet 2015, le président Joseph Michel Martelly essuie les critiques de plusieurs dirigeants de l’opposition, qui lui reprochent d’utiliser les biens de l’Etat pour mener campagne en faveur des candidats de son parti le Parti Haïtien tèt Kale (Phtk).

Or, le premier ministre Evans Paul s’était montré contre l’usage inconsidéré des matériels de l’Etat.

« Personne ne peut m’empêcher de faire campagne pour les candidats de Tèt Kale », répond Martelly à ses détracteurs.

Il est normal qu’un président se déplace avec ses agents de sécurité, dit Martelly, soulignant combien le président américain Barack Obama fait campagne pour les candidats démocrates.

Violence électorale : Chibly Langlois lance un appel

Face à la recrudescence de l’insécurité dans le pays, le Cardinal Chibly Langlois, président de la Conférence épiscopale (catholique romaine) d’Haïti exhorte la population, en général, et les jeunes, en particulier, à faire des choix éclairés lors des élections (législatives, municipales, locales et présidentielle) prévues pour cette année 2015.

« Les chrétiens ont besoin d’une nouvelle société, de candidats chrétiens, qui puissent aider le peuple à sortir de la misère », insiste Langlois.

Le Cardinal catholique romain invite les candidates et candidats à faire campagne dans le respect mutuel, en évitant des propos désobligeants.

Langlois demande aux jeunes de s’engager, à tous les niveaux, pour changer l’image d’Haïti.

Financement de la campagne des partis politiques

A trois semaines du scrutin législatif, attendu pour le dimanche 9 août 2015, des responsables de partis politiques, peu fortunés, déclarent attendre toujours le bon vouloir de l’Etat pour recevoir des subventions, devant leur permettre de compléter le financement de leur campagne électorale.

Les subventions aux partis politiques pourraient être versées cette semaine, , anticipe le Secrétaire général du Conseil électoral provisoire (Cep), Vijonet Démero.

Les formations politiques, qui comptent le plus grand nombre de candidates et candidats inscrits devraient bénéficier d’une subvention plus substantielle, estime Démero.

D’autres critères, tels le pourcentage de femmes candidates et de candidats ayant obtenu une licence, permettront également de déterminer le montant alloué à chaque formation politique.

Mission d’observation de l’Oea

Le chef de la Mission d’observation électorale (Moe) de l’Organisation des États américains (Moe/Oea) en Haïti, l’ancien ministre des Affaires étrangères du Costa Rica José Enrique Castillo, est arrivé à Port-au-Prince pour commencer son travail, en relation avec les législatives du 9 août 2015.

Durant son séjour, il s’entretiendra avec le président Michel Martelly, le titulaire ad interim du Ministère des affaires étrangères et des cultes (Maec), Lener Renauld, le Directeur exécutif du Cep, Mosler Georges, ainsi qu’avec les représentants des partis politiques et des organisations internationales présentes dans le pays.

À partir du 22 juillet 2015, un groupe mobile d’observateurs devrait couvrir les 10 départements géographiques, afin d’obtenir des informations sur le processus électoral au niveau local, sur l’enregistrement des candidatures et la campagne électorale.

Fluctuation inquiétante de la gourde

Il faut aujourd’hui 57.00 gourdes pour se procurer un dollar américain, contre 46.00 gourdes il y a moins de 30 jours, soit une dépréciation de plus de 20%.

Les consommatrices et consommateurs ont besoin de plus de gourdes pour acquérir un billet vert.

C’est la première fois, depuis plusieurs années, notamment depuis l’investiture, en mai 2011, de l’actuelle administration politique, que la monnaie nationale connaît un tel niveau de dévalorisation.

Depuis près d’un mois, le taux de change de la gourde, par rapport au dollar américain, est entré dans une période de fluctuation inquiétante.

la Banque de la république d’Haïti (Brh) dispose d’assez de ressources pour d’éventuelles interventions sur le marché national, au moment opportun, tente de rassurer le gouverneur de la Brh, Charles Castel, qui essaye de dissiper les frayeurs de la population et des agents économiques face à cette crise qui semble paralyser l’économie du pays, mais qui a, déjà, des incidences sur les prix (en hausse) de différents biens essentiels à la consommation.

Avec des réserves nettes de changes d’une valeur de 861 millions de dollars et des réserves brutes équivalant à environ cinq mois d’importation, « la Brh annonce une injection de 175,000,000.00 de dollars américains sur le marché local des changes, dans le cadre des mesures visant à équilibrer l’offre et la demande de dollars. Les besoins en dollars des compagnies pétrolières seront satisfaits directement ».

Le public est « invité à acquérir, à travers les banques commerciales et caisses populaires fédérées, les obligations Brh, rémunérées au taux de 7% l’an, augmenté de la variation du taux de change sur la période de détention », informe Charles Castel.

Haïti exporte seulement pour 910 millions de dollars américains, notamment au niveau de la sous-traitance, alors que le pays continue d’importer annuellement pour près de 4 milliards de dollars, d’où un déficit d’environ 3 milliards de dollars américains.

Fort taux de croissance de l’Indice des prix à la consommation

L’Indice des prix à la consommation (Ipc, base 100 en août 2004) a affiché un fort taux de croissance mensuel de 1.9% et un glissement annuel de 8%, contre respectivement 0.8% et 6.6% le mois précédent.

Il est chiffré à 234.6 en juin 2015, contre 230.2 en mai 2015.

Sur le marché national, les prix des produits de première nécessité n’ont pas cessé d’augmenter. La grande marmite (5 livres) de riz local, auparavant débitée à 150.00 gourdes, est vendue cette semaine à 200.00 gourdes.

Les prix des légumes, vivres alimentaires et autres connaissent également une forte augmentation, ces derniers jours en Haïti.

D’où une réduction substantielle du pouvoir d’achat des consommatrices et consommateurs.

1,3 million d’euros pour améliorer la sécurité alimentaire

Frener Dorcin, le titulaire du Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr), et Gabriel Frédéric, Coordonnateur des programmes de l’Action Agro-Allemande (AAA - Welthungerhilfe) ont signé un protocole d’accord à hauteur d’1 millions d’euros, fournis par le Ministère fédéral (allemand) pour le développement et la coopération économique allemande.

L’AAA donnera également un appui de 300,000 euros supplémentaires.

Cet accord, conclu à Saint-Raphaël (département du Nord), concerne le projet dénommé « amélioration de la sécurité alimentaire, à travers l’augmentation de la production agricole pour la vente et l’autoconsommation ».

À la fin du projet, 3,000 familles devraient pouvoir améliorer leur sécurité alimentaire. [jep kft rc apr 22/07/2015 9:40]