Perspectives

Football-Gold cup 2015 : Haïti sortie par la Jamaïque en quarts de finale


dimanche 19 juillet 2015

P-au-P, 19 juillet 2015 [AlterPresse] --- Malgré les espoirs suscités après la qualification en poule, la sélection haïtienne senior de football a été sortie 0-1 (mi temps 0-1), à Baltimore (Etats-Unis d’Amérique), samedi soir 18 juillet 2015, en quarts de finale de la 13e édition de la coupe d’or (Gold cup) 2015, par son homologue caribéenne, la Jamaïque, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

L’unique but de la partie a été marqué à la 7e mn, avant le premier quart d’heure de jeu, sur la première véritable occasion des joueurs jamaïcains de football, surnommés les « reggae boyz ». Le No. 9 jamaïcain, Giles Barnes, a profité d’un égarement, voire d’un manque de concentration des joueurs haïtiens, surnommés « les Grenadiers », notamment du défenseur Frantz Bertin, qui n’a pas bien dégagé le ballon dans sa surface.

Profitant du rebond, Barnes a tiré sur le portier haïtien, Johnny Placide, qui, quoique s’étant placé sur son poteau gauche, a tout de même envoyé le ballon dans ses filets (0-1).

Le onze d’Haïti avait, pourtant, une bonne entame de match. Les joueurs ne s’étaient pas affolés tout au long de la partie.

Le problème est resté dans la finition, comme sur un tir, à la 25e mn de jeu, de l’avant Duckens Nazon qui a heurté le poteau extérieur droit du portier jamaïcain, Ryan Thompson.

D’autres actions haïtiennes auraient pu connaître un meilleur sort, notamment sur un tir fulgurant, sous la transversale, à la 37e mn de jeu, du milieu Jean-Marc Alexandre, détourné en corner par Thompson.

Aux yeux des observateurs, l’équipe senior haïtienne de football [1], qui est en construction, a eu une bonne tenue d’ensemble, une expression « joueuse », qui laisse augurer beaucoup de perspectives d’avenir, surtout pour la prochaine campagne des éliminatoires de la coupe du monde football 2018, dont la prochaine phase dans la région est annoncée pour septembre-octobre 2015.

Aligné comme latéral droit, le « grenadier » Jean Sony Alcénat, dit Tiga, a beaucoup décroché dans sa zone (sur l’aile droite), filant très souvent vers l’axe du terrain et parvenant même à tirer, sans succès, en direction du but adverse.

La deuxième période n’a pas été totalement différente de la première, Haïti se créant de multiples occasions, mais ne parvenant à concrétiser aucune.

Opérant en contre-attaques, les reggae boys auraient pu aggraver le score, particulièrement sur un mauvais dégagement du gardien Placide, qui s’est repris en évitant le pire sur le tir de l’avant jamaïcain.

Vers la fin de la partie, l’équipe haïtienne de football s’est installée dans le camp jamaïcain, avec des incursions, sur la droite, du remplaçant Pascal Millien, très souvent aux prises avec le latéral gauche jamaïcain Kemar Lawrence. Ce dernier s’en est sorti, plusieurs fois, en dégageant le ballon en corner.

Il reste à tirer les leçons, voire les regrets, de la participation d’Haïti à la 13e édition de la coupe d’or.

Le public retiendra les bonnes prestations du onze de football d’Haïti, dans la 13e édition de la coupe d’or, face à la Jamaïque et aux Etats-Unis d’Amérique, dont les matches auraient pu s’achever sur des scores différents.

Hasard du calendrier et des résultats du premier tour, les Etats-Unis d’Amérique et la Jamaïque, équipes contre lesquelles la sélection senior haïtienne de football a mieux joué à la coupe d’or 2015, se retrouvent dans la première demi-finale, le mercredi 22juillet 2015.

Avant le match Haïti vs Jamaïque [2], les Etats-Unis d’Amérique ont laminé Cuba 6-0 (mi-temps 4-0), dont 3 buts de Clint Dempsey, pour le moment meilleur buteur de la compétition 2015 de la coupe d’or avec 6 réalisations, de la phase de poule aux quarts de finale. [rc apr 19/07 2015 0:00]

[1Composition de la sélection senior de football d’Haïti, lors du match de samedi soir 18 juillet 2015, face à la Jamaïque :

Gardien : Johnny Placide (capitaine) – Défenseurs : Jean Sony Alcénat, Meshack Jérôme, Frantz Bertin, Kim Jaggy – Milieux : James Marcelin, Jean-Marc Alexandre (Sony Nordé), Kevin Lafrance – Avants : Wilde Donald Guerrier (Pascal Millien), Duckens Nazon (Kervens fils Belfort), Jean Eudes Maurice - Entraîneur : Marc Collat

[2Ndlr : L’équipe de football de la Jamaïque, est dirigée, depuis juillet 2013 par l’allemand Winfried Schäfer, ancien sélectionneur national de Cameroun. Pour sa première sortie internationale, la Jamaïque l’a emporté 2-1 face à Haïti, le 22 mars 1925.)
Elle s’est affiliée à la Fédération internationale des associations de football (Fifa) après l’indépendance du pays acquise en 1962. En 1965, elle devient membre de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf).

Menée (1962 – 1964) par l’Haïtien Antoine Tassy (qui sera sélectionneur d’Haïti, 1965 – 1975, notamment lors de la coupe du monde football, en 1974 en Allemagne), la Jamaïque a disputé, en mars 1963, la Coupe des nations de la Concacaf, à l’occasion de la première édition de cette compétition. Versée dans le groupe 2, elle termine dernière en n’inscrivant qu’un but pour seize encaissés.