Documents

Troisième Assemblée des Peuples de la Caraibe

Peuple Caraibe ! Construisons notre Caraibe souveraine


lundi 19 août 2002

Résolutions de la réunion préparatoire de la 3ème APC, qui s’est tenue à Port-au-Prince du 16 au 18 aout 2002

Le Comité Exécutif Régional (CER) de l’Assemblée des Peuples de la Caraïbe (APC) réuni à Port-au-Prince du 16 au 18 août 2002 en présence des représentants et représentantes de la Barbade, d’Haïti, de la Martinique, de la République Dominicaine, de Trinidad Tobago adopte les résolutions suivantes :

1.- Le CER confirme la décision adoptée par la rencontre de la Havane de réaliser la Troisième APC en Haïti du 20 au 24 août 2003 sur le thème : " Construisons notre Caraïbe souveraine, juste, équitable, égalitaire et en paix ". Il approuve l’orientation globale définie par le Comité Exécutif National d’Haïti (CEN). Le CER salue la qualité tant politique que technique du travail accompli par le Comité Exécutif national haïtien et le Secrétariat permanent mis en place par la PAPDA (Plate-forme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif).

2.- Le CER recommande la formation de Comités nationaux de l’APC dans tous les pays de la Grande Caraïbe

3.- Le CER se réunira à nouveau en marge des 2 rencontres hémisphériques qui auront lieu à Cuba entre le 20 et le 28 novembre 2002. Au cours de cette période le CER organisera une rencontre avec tous les délégués provenant de la région Caraïbe qui assisteront à ces 2 Assemblées et une réunion des membres présents du CER.

Le CER se réunira également en Haïti en avril 2003 pour évaluer les progrès réalisés dans la préparation de la 3ème APC. Il est souhaitable que des représentants (au moins un par pays) de chaque comité national assiste à cette rencontre.

4.- Le CER encourage vivement la participation des organisations et des mouvements sociaux de la Caraïbe dans les rencontres suivantes :

- 21 – 25 septembre 2002 Assemblée Régionale de la COMPA (Convergencia de los Movimientos de los Pueblos de las Américas) à Ouanaminthe (Haïti) / Dajabón (République Dominicaine) autour du thème : ZLEA – Zone franche et construction d’alternatives dans la Caraïbe

- 1er – 4 Octobre 2002 à la Barbade forum des organisations de la société civile sur la question du racisme et des réparations

- 20 – 23 Novembre 2002 à la Havane Assemblée continentale de la COMPA

- 23 – 28 Novembre 2002 Rencontre hémisphérique de lutte contre la ZLEA

- 2 – 7 Décembre 2002 Rencontre continentale des mouvements féministes sur le thème : " Femmes & Globalisation " à Costa Rica

5.- Le CER décide d’accorder la priorité dans ses démarches à la lutte contre la ZLEA qui constitue un projet de re-colonisation et d’annexion qui entraînera l’effondrement de l’appareil productif de nos pays, la massification de la pauvreté, la sur-exploitation de nos ressources par les entreprises transnationales des Etats-Unis, la vassalisation de nos Etats et l’impossibilité de construire un projet national, un développement durable et de meilleures conditions de vies pour les couches majoritaires de nos pays.

En ce sens le CER appelle tous les secteurs sociaux des pays de la Caraïbe à se mobiliser pour faire échec à la ZLEA. Le CER demande à toutes les organisations et tous les mouvements sociaux de la Caraïbe de participer activement aux journées de résistance continentale qui se tiendront à Quito et dans tous les pays du continent du 27 octobre au 2 novembre 2002 lors de la rencontre des Ministres du Commerce du continent en Equateur. Cette participation est vitale pour notre avenir et pour la possibilité de construire la souveraineté de la région.

Le CER après avoir constaté que la ZLEA, qui constitue un des éléments les plus importants du projet de domination impériale dans notre Continent mis en marche depuis décembre 1994, progresse à l’insu et contre les intérêts des Peuples de la région. En conséquence, il décide d’appuyer la décision de l’Alliance Sociale Continentale (ASC) de promouvoir l’organisation de plébiscites dans tous les pays du continent entre septembre 2002 et mars 2003 au cours desquels les populations auront l’occasion de s’informer et de se prononcer sur la ZLEA. La CER demande aux réseaux et organisations de la région Caraïbe de promouvoir la réalisation de ces plébiscites dans tous les pays de la Caraïbe.

4.- L’APC sera représentée aux Forum alternatifs organisés lors du Sommet Mondial sur le développement durable organisé par les Nations Unies à Johannesburg du 26 août au 4 septembre 2002 (Rio +10). Le CER demande à la PAPDA (Plate-forme haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif) et à la CAFRA (Association Féministe Caraïbéenne pour la recherche) de préparer un communiqué exprimant notre position et notre appui aux mobilisations qui se développeront en Afrique du Sud contre la globalisation capitaliste. Les représentants de ces 2 organisations doivent aussi profiter de ce forum pour lancer des invitations préliminaires aux organisations et réseaux africains qui partagent notre analyse de la réalité mondiale et nos options anti capitalistes en vue de leur participation comme observateurs à la 3ème APC en août 2003.

5.- Le CER demande au CEN de compléter le projet APC 2003 en développant les aspects suivants qui sont essentiels pour la réussite de l’événement : Budget détaillé, orientation méthodologique pour le travail des thèmes et des sous-thèmes, agenda détaillé, stratégie de mobilisation, document de préparation préliminaire d’un festival de la culture caraïbe. Ces documents seront inclus pour discussion dans l’agenda de la réunion du CER à la Havane en novembre 2002.

6.- Le CER décide de travailler au renforcement de la coordination entre la dynamique de l’APC et d’autres processus mondiaux, continentaux et sous-régionaux qui partagent nos objectifs stratégiques et notre démarche. Citons notamment : la COMPA, Jubilé Sud, Grito de los excluidos, l’Alliance Sociale Continentale (ASC), le Forum Social Mondial de Porto Alegre.

7.- Le CER est conscient de l’impérieuse nécessité d’un investissement plus important et d’une meilleure utilisation des Nouvelles Technologies d’Information et de Communication (NTIC) à la fois comme outil de formation, de sensibilisation et de mobilisation. Ainsi le CER invite tous les pays membres de cette instance à alimenter régulièrement le site Web de l’APC avec des nouvelles, des documents, des analyses, des photos et des graphiques produits dans les différents pays en priorité autour des luttes sociales et politiques.

Le CER recommande la création d’un groupe de discussion entre les membres du CER pour faciliter les échanges, la communication et les prises de décision. Cet espace fera partie intégrante de la méthodologie de préparation de la 3ème APC.

Le CER autorise la PAPDA (Haïti) et la CUP (Consejo de Unidad Popular - République Dominicaine) à entreprendre les démarches nécessaires pour mettre en place un projet visant à obtenir les ressources financières permettant d’embaucher 2 techniciens, l’un recruté et travaillant en République Dominicaine, l’autre recruté et travaillant en Haïti qui assureront la gestion du site Web de l’APC.

Le CER demande à toutes les organisations de la Caraïbe disposant d’une page Web d’annoncer la 3ème APC, de réserver un espace aux questions de la région et de créer des liens avec le site Web de l’APC.

Le CER décide de déléguer un représentant au Sommet mondial sur la société de l’information qui se tiendra à Genève en décembre 2003.

Le CER remercie chaleureusement les collègues de ALAI qui hébergent gratuitement le site Internet de l’APC.

8.- Le CER décide de déléguer un représentant qui participera à la visite de solidarité avec la lutte du Peuple de Porto Rico devant avoir lieu à Vieques du 20 au 25 septembre 2002.

9.- Messages de solidarité :

Le CER

- Exprime sa solidarité avec le combat héroïque du Peuple frère de Cuba pour défendre sa souveraineté nationale face aux agressions multiples et perfides du Gouvernement de George W. Bush. Il condamne encore une fois le blocus criminel imposé au Peuple cubain qui constitue une violation manifeste des droits de la personne et des Conventions internationales. Le CER salue le courage du Peuple de Cuba et sa mobilisation exemplaire pour la liberté des cinq patriotes injustement incarcérés dans les prisons U.S.

- Dénonce la présence du colonialisme dans la Caraïbe et apporte son soutien à la lutte pour l’indépendance et la souveraineté des Peuples de Porto Rico, Martinique, Guadeloupe, Curaçao, et des autres colonies des Etats-Unis, de la France, du Royaume Uni et des Pays Bas.
Dénonce la politique d’implantation des zones franches qui ne respectent pas les lois du pays d’accueil et les droits des travailleurs, notamment dans région frontalière haïtiano-dominicaine. Le CER apporte son soutien à la lutte des paysans de Pitobè (Ouanaminthe en Haïti) contre ces zones franches.

- Exige la libération immédiate des 9 prisonniers de Guacimal incarcérés injustement à St Raphaà« l en Haïti parce qu’ils réclamaient de meilleures conditions de travail après de longues années de sur-exploitation par la multinationale française Cointreau.

- Dénonce l’opération de remise en cause de l’autonomie de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH)
Apporte son soutien aux actions légitimes menées par le Kensington Welfare Rights Union (KWRU) aux USA en défense des droits fondamentaux des pauvres.

- Dénonce les manœuvres de déstabilisation du gouvernement Bolivarien et apporte son soutien au Président Hugo Chávez du Vénézuéla.

- Soutient la lutte menée au Chiapas (Mexique) par les Peuples indiens pour la reconnaissance de leurs droits.
Condamne le Plan Colombie mis en œuvre par les USA et qui constitue une agression contre les Peuples du continent.

- Dénonce la politique de marginalisation des migrants de notre région et se prononce pour la libre circulation entre les pays de la Caraïbe.

- Salue les travailleurs syndicalistes de l’industrie pétrolière de Trinidad et Tobago dans sa récente victoire dans le blocage du rachat de la Trinidad Cement Company par le CEMEX, une entreprise transnationale qui est la troisième au monde dans l’industrie du ciment.
Soutien la lutte des travailleurs de la FESTRED’H contre la privatisation de l’Electricité d’Haïti (EDH) et contre la corruption.

- Exprime sa solidarité au Peuple Palestinien dans sa lutte héroïque contre l’occupant israélien, pour le plein exercice de ses droits et appuie sa juste revendication d’un Etat palestinien

Pour le Comité Exécutif Régional de l’APC

Robert Clarke, Barbades

David Abdulah, Trinidad Tobago

Iván Rodriguez, République Dominicaine

Victor Gerónimo, République Dominicaine

Jean Pierre Etile, Martinique

Camille Chalmers, Haïti

Fait à Port-au-Prince, le 18 août 2002.