A travers Haiti

Haïti-Infrastructures : Mécontentements à Belladère, privée d’eau potable depuis plus de 6 mois


vendredi 15 mai 2015

Correspondance Shella Chauvette

Belladère, 15 mai 2015 [AlterPresse] --- Les difficultés d’accès à l’eau potable, depuis six mois à Belladère (à 189 km au nord-est de la capitale Port-au-Prince), provoquent la grogne des habitantes et habitants du centre ville, selon les témoignages recueillis par l’agence en ligne AlterPresse.

Deux captages d’eau (l’un à Rocher et l’autre à Moquite), qui alimentaient le centre-ville de Belladère, sont pratiquement à sec, à cause de la sécheresse, mais aussi des problèmes techniques.

« J’ai passé 3 jours sans me laver. Il faut aller jusqu’à Los-poètes, pour trouver un seau d’eau. Je dois prendre soin de 7 personnes dont 5 enfants », se désole Viola Ledoux, habitante de Belladère.

Les Belladèroises et Belladèrois s’inquiètent aussi d’une éventuelle remontée du choléra, dont l’épidémiie a déjà fait beaucoup de victimes dans la commune de Belladère.

« La maladie du choléra a coûte la vie à ma mère. Je suis inquiète. Il faut des actions rapides des instances concernée,s pour prévenir toute propagation de l’épidémie de choléra », souhaite Joël Lacroix, autre habitant de Belladère.

En voulant rapporter de l’eau dans leurs foyers, certains meurent, fauchés à bord de motocyclettes, sur des routes devenues de plus en plus dangereuses.

Le jeudi 7 mai 2015, Jodson Pierre a été heurté mortellement par un camion, pendant qu’il venait de chercher de l’eau au détour de Los-poètes.

Les écolières et écoliers ont du mal à trouver de l’eau pour leurs besoins quotidiens. Ce qui occasionne, des fois, leur absence dans les établissements scolaires.

« La chaleur, des fois, me rend mal à l’aise en salle de classe. Je ne peux pas prendre un bain avant de venir en classe. La Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) doit intervenir pour résoudre ce problème », demande l’écolier Daniel Nobsence.

La détérioration des conduites d’eau - depuis le démarrage, par la compagnie dominicaine Estrella, des travaux de construction du tronçon de route reliant Belladère à Lascahobas -, la sécheresse, le déboisement au niveau des mornes seraient à l’origine de la pénurie d’eau potable à Belladère, explique à AlterPresse le responsable de la Dinepa dans la commune de Belladère, Reynold Fleury.

Les captages d’eau à Belladère auraient été construits pour une population (de 300 à 500 familles), mais qui tend à augmenter considérablement depuis 2002 (en 2015, la population du bourg de Belladère est estimée à 30,000 personnes).

« J’ai fait appel aux autorités centrales pour essayer de trouver des possibilités d’agrandissement des réservoirs. Ce qui permettrait d’augmenter leur capacité de stockage en eau. Mais, je demande aussi aux habitantes et habitants de travailler à la préservation des arbres, pour éviter la sécheresse », propose Reynold Fleury. [sc kft rc apr 15/05/2015 11:45]