La Caraibe en un coup d’oeil

Petits gestes pour que la mer des Caraibes ne soit pas notre poubelle


samedi 31 août 2002

Extrait du site de Gens de la Caraibe

Par Karole Gizolme
avec le koudmen de Malik Ferdinand

Pour se donner bonne conscience, environ 97 dirigeants convergent
vers Johannesburg (du 26 août au 04 septembre 2002 )sauf Georges W
Bush, président élu des States, grands pollueurs devant l’éternel et
sans complexe. Il laisse comprendre à qui veut l’entendre que le
développement durable passe par le développement économique,
principe de base des systèmes capitalistes. C’est vrai que les
besoins fondamentaux de l’homme comme manger à sa faim et conduire
la voiture la plus grosse font qu’en Guyane les Amérindiens mangent
du poisson au mercure , les nappes phréatiques sont polluées par des
engrais pour faire pousser les bananes plus vite (et des études
prouveraient que nos mâles contractent le cancer de la prostate à 
cause de cette pollution), que les rivières en Haïti ne sont plus
que des ravines d’ordures asséchées, et que les Etats Unis
dissimulent leurs ordures en volutes de fumée.

Entre autres.

Chacun de notre côté, sans aller à Johannesburg (...), nous pouvons faire un minimum pour
repousser le pire. Pousser nos élus à résister au lobby des
concessionnaires automobiles et organiser les transports en commun,
faire du stop, ne pas utiliser dix sacs plastiques au lieu d’un,
comme le font si bien les Allemands trier nos ordures depuis que
nous commençons à avoir des bennes en Martinique et Guadeloupe
aussi, éteindre les lumières, réutiliser le papier le plus possible,
choisir nos détergents, etc., etc.
Libre à nous de faire de notre quotidien des dizaines de petits
gestes pour que la mer des Caraïbes ne soit pas notre poubelle.
Nous avions retenu un site Internet, un rare qui s’intéresse à la
chose dans la Caraïbe, un an après, le site Terres d’avenir
continue, vous le retrouverez dans la lettre.
En numérique, on gâche un peu moins de papier ....