HaitiWebdo

HaitiWebdo-Semaine du lundi 13 au lundi 20 avril 2015

Haïti-Démocratie : Une justice visiblement malade au temps des élections


mardi 21 avril 2015

P-au-P, 21 avril 2015 [AlterPresse] --- La justice haïtienne, terrassée par des scandales, est de plus en plus moribonde, laissant une population perplexe sur la crédibilité à accorder aux institutions nationales à l’approche des prochaines joutes électorales dans la république caribéenne, observe l’agence en ligne AlterPresse.

La justice haïtienne à l’agonie

Selon l’avis de certains analystes politiques, la libération, le vendredi 17 avril 2015, de Woodly Ethéart, alias « Sonson Lafamilia » et Renel Nelfort, surnommé « Le Récif », accusés d’enlèvements et de séquestration, de blanchiment des avoirs, de trafic illicite de la drogue, d’assassinat et d’association de malfaiteurs sur la base d’insuffisance de preuve, confirme l’état de pathologie de la justice en Haïti.

Les organismes de droits humains critiquent cette décision, prise par le juge controversé Lamarre Bélizaire, réputé proche du palais national, tout comme le gang Galil, auquel appartiendrait les deux hommes.

Parallèlement dans l’Artibonite, un prévenu, a été escorté par la police, sur ordre du commissaire du gouvernement, Me Enock Géré Génélus, pour aller faire un retrait à la banque, en vue de dédommager son accusateur.

De séisme judiciaire en séismes de faibles magnitudes

Dans la nuit du mardi 14 avril 2015, un séisme de faible intensité a été recensé par l’Unité technique de sismologie (Uts) du Bureau des mines et de l’énergie (Bme), au sud de Port-au-Prince.

Le séisme a été ressenti entre Mariani et Bizoton.

23 séismes ont été enregistrés, au cours du premier trimestre de l’année 2014, indique l’Uts.

Il s’agit de séismes de magnitudes, comprises entre 2.93 et 4.69 sur l’échelle de Richter, d’Intensités faibles à modérées, variant de III à V sur l’échelle des intensités macrosismiques.

Affluence de candidates et candidats aux inscriptions

Un effectif de 148 candidats au sénat et 967 candidats à la députation ont déjà rempli les formalités du processus de préinscription en ligne, conformément au voeu du Conseil électoral provisoire (Cep), selon les données fournies le lundi 20 avril 2015.

Cependant, seulement 15 candidats au sénat et 94 à la députation ont déjà complété les formalités d’inscription dans les Bureaux électoraux départementaux (Bed).

Intensification de la lutte contre la drogue

La police judiciaire intensifie une investigation sur un cargo, au wharf Jérémie (à Port-au-Prince), dans le cadre de sa lutte contre la drogue.

Le bateau confisqué, qui transportait officiellement une cargaison de sucre, serait une couverture pour transiter de la cocaïne, affirme la Brigade de lutte contre le trafic des stupéfiants (Blts), de la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj).

Par ailleurs, 23.7 kilogrammes de marijuana, 83.7 kilogrammes de cocaïne et 13.10 kilogrammes d’héroïne ont été saisis par les forces de l’ordre, au cours des 4 dernières semaines.

Bellegarde Claude, qui avait en sa possession 6.5 kilogrammes de cocaïne, a été appréhendé à l’aéroport international Toussaint Louverture, alors qu’il s’apprêtait à se rendre en France.

Accord tripartite pour soutenir l’assurance et le crédit agricole

Le titulaire du Ministère de l’agriculture des ressources naturelles et du développement rural (Marndr), Fresner Dorcin, a signé, le mardi 14 avril 2015, un accord avec le Canada et la Suisse, en vue de mettre en place et d’étendre, à l’échelle nationale, un Système de financement et d’assurance agricole en Haïti (Syfaah).

Sur base d’un partenariat entre le secteur public et le secteur privé, cette structure vise à établir un système de financement, devant aménager, de façon globale, l’offre de service financier aux agro-entrepreneurs.

Le but poursuivi est de relancer l’économie agricole et rurale, de créer des emplois et d’améliorer la sécurité alimentaire en Haïti.

Enquête sur la mort d’un casque bleu de la Minustah

Un important dispositif de sécurité de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) et de la Police nationale d’Haïti (Pnh) a été remarqué dans la commune frontalière de Ouanaminthe, dans la perspective de prévenir toutes actions violentes en faveur du courant électrique.

Ces agents recherchent activement les présumés responsables de la mort tragique, le lundi 13 avril 2015, du soldat chilien Rodrigo Andrés Sanhueza Soto, lors d’une manifestation des habitants de Ouanaminthe réclamant la disponibilité régulière d’énergie électrique.

Depuis le jeudi 16 avril 2015, plusieurs agents de la force onusienne, du bataillon brésilien et des policiers nationaux ont renforcé le bataillon uruguayen (basé dans le département du Nord-Est), en encerclant la localité avoisinante de Mapou (commune de Ouanaminthe), et se sont installés sur plusieurs kilomètres sur la nationale No. 6.

Selon la mission onusienne, le convoi militaire, à bord duquel se trouvait le soldat chilien, a été la cible de tirs de la part de manifestants.

La cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations unies (Onu), la Trinitéenne Sandra Honoré, a demandé aux autorités haïtiennes de mener une enquête approfondie pour « que l’auteur de cet acte odieux soit traduit en justice sans délai ». [jep kft rc apr 21/04/2015 12:05]