Perspectives

Haiti-Elections : Dix-neuf nouveaux députés ou quand la politique révise sa géographie


samedi 7 mars 2015

P-au-P, 6 mars 2015 [AlterPresse] --- Le décret électoral publié cette semaine dans le journal officiel a créé 19 nouveaux sièges de députés.

En gros aucun arrondissement n’a été ajouté, mais certains ont subi des modifications. L’Exécutif s’est en partie inspiré des désirs manifestés par la 49e législature (la chambre des députés où le pouvoir jouissait d’une majorité), tout en s’offrant certaines libertés.

Jeu géographique et politique

Dans la Grand’Anse, l’arrondissement de Corail qui comprenait deux circonscriptions en compte quatre désormais : Beaumont, Pestel, Corail et Roseaux. Ce qui fait qu’il y aura deux nouveaux députés.

Dans le Sud, l’arrondissement d’Aquin comprend trois circonscriptions (Aquin, Cavaillon et Saint Louis du Sud) contre deux seulement auparavant. Ce département qui avait 12 députés en comptera 13 au terme des prochaines législatives.

Dans l’Ouest, trois nouveaux sièges ont été créés et au lieu de 18, il y aura 21 députés.

L’arrondissement de Port-au-Prince gagne une nouvelle circonscription avec la séparation de Delmas et Tabarre, portant le nombre de députés pour cette zone à 10 contre 9 auparavant.

L’arrondissement de Croix-des-Bouquets a quatre circonscriptions au lieu de trois, avec le passage de la commune de Thomazeau du statut de commune à celui de circonscription.

Dans l’arrondissement de La Gonâve, Anse-à-Galets et Pointe-à-Raquette se séparent, d’où deux députés pour cette zone.

Dans le Sud-Est, Jacmel gagne une circonscription de plus car Marigot se détache de Cayes Jacmel. Mais en plus, la circonscription de Jacmel constituée de Jacmel et de quartier Marbial, ne compte que le chef-lieu du département. Aucune trace du quartier Marbial dans le décret.

Dans l’arrondissement de Belle Anse, il y a aussi du changement. La 2e circonscription se transforme en deuxième circonscription (Thiotte) et troisième circonscription (Grand Gosier). Du coup, Anse-à-Pitres n’est plus que 4e circonscription.

Dans l’Artibonite, l’arrondissement de Gros Morne voit se détacher Terre Neuve (2e circonscription) de Anse Rouge (3e circonscription).

L’arrondissement de Marmelade a une deuxième circonscription, celle de Saint Michel de l’Attalaye.

Dans le Centre, au niveau de l’arrondissement de Mirebalais, les communes de Boucan Carré (3e circonscription) et Saut d’eau (2e circonscription) ne sont plus jumelées.

Dans le Nord, le chef-lieu Cap-Haitien dans son arrondissement a une troisième circonscription (Quartier Morin) et la commune de Limonade devient seconde circonscription.

Au niveau de l’arrondissement de Saint-Raphael, Pignon est transformé en chef lieu de la 4e circonscription qui comprend en plus les communes de Ranquitte et La Victoire.

Borgne qui était une circonscription unique en a deux, ce qui fait que Mort-Margot aura son propre député.

Dans le Nord-Est, Fort-Liberté, le chef-lieu, se sépare de Ferrier érigée en 2e circonscription. C’est aussi le cas pour l’arrondissement de Vallières où Mombin-Crochu aura son député, mais pas Carice qui reste attachée au chef-lieu de l’arrondissement.

Dans le Nord-Ouest, les arrondissements de Port de Paix et Saint Louis du Nord auront un nouveau député chacun. Cela porte le nombre de sièges à conquérir dans ce département à 9 au lieu de 7.

Dans les Nippes, Miragoâne n’aura plus à partager son député avec Fonds-des-Nègres qui devient 2e circonscription de l’arrondissement.

Cap vers le calendrier électoral

Le premier ministre Evans Paul a remis symboliquement les deux décrets pour les élections au président de l’institution électorale, Pierre Louis Opont, le 4 mars.

Le décret-loi électoral et le décret portant amendement du décret du 1er juin 2005 relatif à la carte d’identification nationale ont été adoptés en conseil des ministres le 2 mars et signés par l’Exécutif.

La publication du décret electoral dans le Moniteur daté du même jour est saluée par les Nations Unies et les membres du Core Group [1].

Une rencontre est annoncée autour du calendrier électoral le 11 mars entre le Cep et les partis politiques. [apr 6/03/2015 10 :45]

[1Ambassadeurs du Brésil, du Canada, de l’Espagne, des Etats-Unis d’Amérique, de la France, et de l’Union Européenne et le Représentant spécial de l’Organisation des Etats Américains