HaitiWebdo

HaitiWebdo-Semaine du lundi 23 février au lundi 2 mars 2015

Haïti-Conjoncture : Les cent pas entre les revendications et des décès qui bouleversent


mercredi 4 mars 2015

P-au-P, 04 mars 2015 [AlterPresse] --- L’actualité au cours de ces derniers jours est marquée par divers mouvements de protestation et des décès qui marquent la société, observe AlterPresse.

Quand des Haïtiens envoient un signal clair contre le racisme en République Dominicaine

Ils sont des milliers à avoir marché à Port-au-Prince le mercredi 25 février pour réclamer Justice pour les haïtiens tués en République Dominicaine, notamment, Henri-Claude Jean, pendu le 11 février dans la deuxième ville du pays Santiago de los Caballeros.

Ils ont aussi dit non au racisme en la circonstance. Cette marche s’est déroulée à l’initiative des organisations de la société civile haïtienne.

En marge de la marche, un drapeau dominicain a été incendié.

Un acte condamné par les organisateurs qui ont aussi déploré la violation du consulat dominicain où l’étendard de ce pays a été descendu avant d’être brulé.

L’ambassadeur Dominicain à Port-au-Prince, Ruben Valdes a promis que son gouvernement continuera de travailler pour le respect des droits des Haïtiens dans son pays, au moment d’une courte rencontre avec les organisateurs au local de l’ambassade.

La solidarité étudiante l’oblige

Plusieurs dizaine d’étudiants ont manifesté dans les rues de Port-au-Prince, le jeudi 26 février, pour demander la libération de leur camarade, Chedler Guilloux, arrêté, maltraité puis incarcéré 72 heures auparavant.

L’étudiant en Master II en Sciences humaines et critique de la culture contemporaine, dans le cadre d’un partenariat entre l’École normale supérieure (Ens) et l’Université de Paris 8, diplômé en philosophie à l’Ens, est accusé avoir mis le feu à un bus de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca).

Il est actuellement enfermé au pénitencier de la Croix-des-bouquets (Ouest).

Une perte pour la presse haïtienne

Le journaliste Sony Estéus, directeur de la Société d’animation et de Communication sociale (Saks) est retrouvé mort dans sa douche, dans la nuit du 1er au 2 mars 2015.

Officiellement le cinquantenaire ne souffrait d’aucune maladie. Il est surtout reconnu pour son apport quasi incomparable dans l’édification des radios communautaires dans le pays.

Un ancien chef de la sécurité de l’ex président Jean Bertrand Aristide tué

Oriel Jean n’a pas échappé à des tirs de bandits armés le lundi 2 mars sur la route de Delmas (quartier nord de la capitale) dans l’après-midi.

Il est l’une des personnes auditionnées dans le cadre de l’affaire de l’assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique et du gardien de la Radio d’Haïti Inter Jean Claude Louissaint.

Une enquête est déjà ouverte et l’individu qui accompagnait la victime dans son véhicule est arrêté. Oriel Jean a été tué par des individus circulant à motocyclette.

Plusieurs autres cas d’assassinat sont enregistrés au cours de ces dernières heures.

Le décret-loi pour l’organisation des prochaines élections publié

C’est le lundi 2 mars qu’est publié dans le journal officiel le moniteur, le décret –loi électoral et un autre décret porté sur l’amendement d’anciennes dispositions relatives à la question des cartes d’identification nationale, servant aussi de cartes électorales.

La durée de validité des cartes fabriquées en 2005, 2006 et 2007 sont prolongée jusqu’au 31 décembre 2017. La durée initiale était de 10 ans. [apr 04/03/2015 9 :35]