Dépêches

Haïti-Rép. Dominicaine : Plusieurs milliers dans les rues de P-au-P contre l’anti-haïtianisme et la xénophobie


mercredi 25 février 2015

P-au-P, 25 févr. 2015 [AlterPresse] --- Plusieurs milliers de personnes sont , ce mercredi 25 février 2015, dans les rues de Port-au-Prince, répondant à l’appel du Collectif 4 décembre, pour une marche contre les traitements infligés aux Haïtiennes et Haïtiens en République Dominicaine, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Partie après 10:00 am locales (15:00 gmt), du Champs-de-mars, principale place publique de la capitale Port-au-Prince, la foule, qui grossit progressivement, a déjà atteint l’Avenue John Brown (plus connue sous le nom de Lalue).

Plusieurs musiciens-chanteurs ainsi que des dirigeants de partis politiques, des membres du Barreau des avocats de la capitale, de syndicats de transporteurs, d’organisations populaires, des membres de diverses organisations de droits humains ainsi que des scouts sont, entres autres, présents à cette manifestation contre les violences, exacerbées sur les compatriotes, en République Dominicaine, depuis la sentence du 23 septembre 2013 visant à enlever de leur nationalité dominicaine plusieurs milliers de Dominicaines et de Dominicains.

« Vive Haiti », « non au racisme », « justice... » sont parmi les slogans affichés et entonnés en choeur par les manifestantes et manifestants.

L’hymne national est entonné. Des fanions et drapeaux d’Haiti peuvent être remarqués.

Parallèlement, des syndicalistes distribuent des tracts appelant le gouvernement à baisser les prix du carburant à 100 gourdes (US $ 1.00 = 48.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui), tout en menaçant de reprendre les manifestations d’ici la semaine prochaine (début mars 2015).

Cette marche du 25 février 2015 doit aboutir devant l’ambassade de la République Dominicaine à Pétionville (à l’est de la capitale).

Elle survient après les assassinats successifsde Jean-Claude Harry Jean, le mercredi 11 février 2015 à Santiago de Los Caballeros (deuxième ville de la République Dominicaine) et d’un autre ressortissant haïtien dénommé Ti Louis, le jeudi 19 février 2015, qui a été décapité dans la zone frontalière de Comendador, province d’Elias Piña, l’une des 32 provinces dans le territoire voisin d’Haïti, non loin de la municipalité haïtienne de Belladère. [we jwc srh kft rc apr 25/02/2015 10:50]

Images de la marche du 25 février