HaitiWebdo

HaitiWebdo du 19 au 25 octobre 2014

Haïti – Conjoncture : Elèves, politiques, victimes du choléra… revendiquent


vendredi 31 octobre 2014

P-au-P, 31 oct. 2014 [AlterPresse] --- Une décision du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) de rappeler des directeurs de lycées en formation, aux fins de mieux gérer les établissements scolaires dont ils ont la charge, met des centaines d’élèves dans les rues de Port-au-Prince, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

On revendique de ne pas toucher à son directeur.

Quand il s’agit de disperser des manifestations de l’opposition, pourtant notifiées, la police ne ménage pas son stock de gaz lacrymogènes et de balles.

L’opposition marche dans les rues de Port-au-Prince.

A force de revendiquer, de fouler le macadam, de subir la répression par gaz lacrymogènes de la police, mais aussi en intentant des actions par-devant les tribunaux contre la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), les victimes de l’épidémie du choléra bénéficient, enfin, d’une audience devant une cour étasunienne.

Visiblement, les élections n’auront pas lieu le 26 octobre 2014.

La veille, le président de la république rapporte l’arrêté convoquant le peuple en ses comices.

En attendant, l’exécutif se paie le show médiatique « Gouvèlman lakay ou » dans la commune du président, Côte-de-fer.

Des lycéens dans les rues, le ministère précise

Le vendredi 24 octobre 2014, mésinterprétant la décision du ministère de rappeler, pour 9 semaines de formation, 36 directeurs de lycée, des élèves de plusieurs lycées de la capitale ont foulé le béton, en signe de protestation de la révocation de leurs directeurs.

Le Menfp a du convoquer une conférence de presse, en toute urgence, pour ramener le calme.

La formation des directeurs doit leur permettre de gérer les établissements scolaires avec efficacité, dans la perspective d’une éducation de qualité.

376 heures de cours, 15 modules de formation au Camping des Orangers dans le Sud-Est : les directeurs devraient sortir avec l’équivalent d’une maîtrise en administration scolaire.

L’opposition veut la libération de ses prisonniers

Des membres de l’opposition démocratique et de la résistance populaire ont marché à Port-au-Prince, le jeudi 23 octobre 2014, pour exiger la libération des leurs, arrêtés lors de la manifestation du vendredi 17 octobre 2014, violemment dispersée par les forces de l’ordre.

Partie devant le parquet de Port-au-Prince, pour aboutir au Ministère de la justice, cette marche s’est terminée sans incident.

Les participants ont aussi dénoncé l’utilisation inutile et excessive des gaz lacrymogènes par la police nationale d’Haïti (Pnh).

L’opposition se donne rendez-vous, le dimanche 26 octobre 2014, pour une autre manifestation, au cours de laquelle elle compte exiger la tenue des élections et la démission de l’équipe au pouvoir.

Des victimes du choléra en première audience à New-York

Les victimes de l’épidémie de choléra, apporté en Haïti par les troupes de Nations-Unies – selon plusieurs études –, peuvent nourrir un certain espoir après avoir obtenu une audience, le jeudi 23 octobre 2014, par-devant un tribunal fédéral de New-York (Etats-Unis d’Amérique).

La plainte a été déposée, depuis 2013, par les avocats des victimes.

Le tribunal remet, à plus tard, sa décision sur la possibilité de considérer les Nations Unies comme partie accusée ou non dans cette affaire.

Haïti à la dernière phase des éliminatoires de la coupe du monde U17 de foot

En battant 3-0, la sélection nationale masculine des moins de 17 ans de Trinidad et Tobago, le 23 octobre 2014, la sélection haïtienne se qualifie pour la dernière phase des éliminatoires de la coupe du monde U17 de football, qui sera organisée par la Fédération internationale des associations de Football (Fifa) au Chili.

Haïti a battu la Barbade 2-0 et Sainte Lucie 6-1.

3 victoires, 11 buts marqués, 1 encaissé est le palmarès de la sélection haïtienne. [efd kft rc apr 31/10/2014 13:00]