Dépêches

Haïti-Education : Projection d’un film sur l’utilisation d’outils technologiques dans les écoles


vendredi 3 octobre 2014

P-au-P, 3 oct. 2014 [AlterPresse] --- L’expérience du Tableau numérique interactif (Tni) dans les écoles d’Haiti fait l’objet du film « La vraie révolution en Haïti : une éducation de qualité pour tous », projeté en avant-première le 2 octobre à Port-au-Prince.

Le film, réalisé par Arnold Antonin sur demande de l’organisation Haiti Futur, s’inscrit dans la perspective de sensibiliser la population sur la nécessité de révolutionner le système éducatif haïtien.

A travers ce film de 29 minutes, le réalisateur retrace les difficultés auxquelles est confronté l’enseignement fondamental en Haïti, en se basant sur des expériences menées auprès de 150 écoles du Tni en Haiti.

En plus de la fonction de vidéoprojecteur interactif, le Tni peut être utilisé pour faire du cinéma, pour assurer la formation professionnelle, notamment la maçonnerie, l’hôtellerie, la cuisine et l’électricité. Ces cours ont été développés par l’académie de Versailles et ont été donnés gratuitement pour la formation.

A travers ce film, l’idée est de montrer qu’il est possible de dispenser un enseignement de qualité à tous les enfants de milieu rural ou de milieu urbain. Ce qui permettrait de renverser la situation de l’enseignement en Haïti où le système est confronté notamment à des salles de classes bondées, des élèves surâgés, des enseignantes et des enseignants peu formés, et des méthodes pédagogiques désuètes.

« Ce tableau numérique (...) apporte un supplément. Non seulement il apporte une technologie moderne, mais il permet aussi de savoir que les élèves sont les acteurs de leurs apprentissages », fait savoir Josette Bruffaerts-Thomas, présidente de Haiti Futur.

Actuellement plus de 15 mille élèves et 300 enseignants sont déjà formés dans l’utilisation de ce système. Ces enseignants peuvent reproduire les formations à d’autres, selon Buffaerts-Thomas.

Si dans certains endroits ce programme marche très bien, comme dans la montagne de Jacmel, aux Abricots, Limbé, Vaudreuil, par contre dans d’autres, les directeurs des écoles ont fait un usage personnel des ordinateurs, ce qui handicape le projet, critique la présidente de Haiti-Futur.

Elle souhaite que dans les dix prochaines années Haïti ait sa propre technologie, afin qu’une grande majorité de la population haïtienne sache lire.

Le réalisateur Arnold Antonin estime que « ce film est une illustration pratique de la façon d’enseigner et de résoudre le problème fondamental (de l’éducation) à travers le pays. S’il y a un blocage en Haiti, c’est celui de l’éducation ! ».

L’équipe de Haïti Futur compte faire une proposition au Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), afin d’introduire une certification à l’enseignement au Tni. Un élément qui pourrait servir à mieux valoriser le métier d’enseignant.

Avec un montant de près de 100 millions de dollars américains, l’équipe d’Haïti Futur estime qu’il serait possible de former près de 100 mille enseignants, afin d’avoir un effectif adéquat de personnel qualifié pour le système éducatif haïtien. [jep kft gp apr 3/10/2014 11 :00]