HaitiWebdo

Semaine du 21 au 27 septembre 2014

Haïti – Conjoncture : Crise préélectorale, consultations politiques, scrutin de plus en plus incertain en 2014


mardi 30 septembre 2014

P-au-P, 30 sept. 2014 [AlterPresse] --- Diriger par décrets, pour le président Joseph Michel Martelly, à partir de janvier 2015, ne semble pas pouvoir se faire sans casse, dans un contexte de persistance de la crise préélectorale, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Une partie de l’opposition se radicalise.

Le groupe des 6 sénateurs de l’opposition ne change pas de position.

Martelly prononce un discours à la tribune de l’Organisation des Nations unies (Onu) entre des séries de consultations politiques.

Politique

Consultations politiques pour juguler la crise préélectorale

Le 22 septembre 2014, le président Michel Martelly, empêtré par les élections qu’il devait organiser depuis 3 ans, se tourne vers des consultations politiques auprès de la société civile, des autres pouvoirs de l’Etat et des partis politiques. L’Accord politique du 14 mars 2014 semble ne pas permettre une sortie de l’impasse.

Officiellement, pour préparer un processus de dialogue et de négociations pour trouver une sortie de crise, Martelly a rencontré, au palais présidentiel, les présidents du Sénat et de la chambre des députés, celui du pouvoir judiciaire, deux dirigeants du parti politique Organisation du peuple en lutte (Opl) et deux représentants de la société civile organisée.

Les 6 sénateurs de l’opposition ne se sont pas présentés, comme Martelly semblait l’attendre.

Certains ne semblent pas trop croire à la franchise et la sincérité de la démarche.

On parle plutôt de rencontres cosmétiques pour la consommation internationale.

Martelly à la tribune de l’Onu

Après sa série de consultations politiques, Martelly débarque à la 69e session ordinaire de l’assemblée générale des Nations Unies, le 26 octobre 2014, avec un discours, dans lequel il vante les progrès « indiscutables » du pays sous son administration.

Le président annonce des élections « dans le plus bref délai » en Haïti.

Consolidation de la démocratie, protection des droits humains, réduction de la pauvreté, instauration des bases de la croissance et du développement durable sont des points que Martelly met à son actif à côté des 70% des élèves des 1er et 2e cycles de l’école fondamentale qui sont gratuitement scolarisés, selon lui.

Après avoir mis en relief la réhabilitation de centres sanitaires par le ministère de la santé, Martelly appelle l’Onu à prendre un engagement décisif dans le plan d’éradication du choléra.

Le dialogue binational entre les républiques dominicaines et haïtiennes est aussi touché dans le discours de Martelly.

Migration

Commémorer le 1er anniversaire de l’Arrêt 168-13 de l’Etat dominicain

A l’occasion du 1er anniversaire de l’Arrêt 168-13 du tribunal constitutionnel dominicain (23 septembre 2013 - 23 septembre 2014), qui rend apatrides des milliers de Dominicaines et Dominicains d’ascendance étrangère, une conférence-débat a été organisée en Haïti, à l’initiative de la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr) et d’autres structures partenaires en Haïti.

Un an après, les différents intervenants – professeurs d’université, spécialistes de la migration, représentants d’organismes internationaux, fonctionnaires gouvernementaux - ont soutenu combien la situation des personnes touchées ne s’est pas significativement arrangée.

De nombreuses personnes ont vu leur situation empirer, malgré les prises de position internationales, un programme de régularisation et des manifestations, entre autres.

Plusieurs organisations nationales et internationales continuent de réclamer le retrait de cet arrêté « insipide, raciste, inhumain et dégradant ».

Déportation d’Haïtiens du Pérou

Des citoyens haïtiens, qui devaient se rendre en République fédérale du Brésil, en quête de travail, ont été expulsés de la capitale du Pérou, Lima, vers l’Equateur, où leurs passeurs se trouveraient.

Les migrants ont été au nombre de 23, selon les autorités policières péruviennes.

C’est pour la première fois qu’elles enregistrent un groupe aussi important.

Le Brésil est, depuis quelque temps, le nouvel Eldorado convoité par les Haïtiennes et Haïtiens, fuyant la misère et le chômage de leur pays, pourtant dit « open for business ». [efd kft rc apr 30/09/2014 12:35]